La France connaît la plus importante chute de son activité depuis 1949

Le produit intérieur brut a reculé de 5,8 % au premier trimestre, qui inclut les quinze premiers jours de confinement, depuis le 17 mars.

Alors que la France s’apprête à sortir progressivement du confinement, seul moyen, selon le premier ministre lors de son discours de mardi 28 avril, d’éviter « l’écroulement » de l’économie, l’Insee livre la première mesure de l’impact de cette mise à l’arrêt du pays.

Coronavirus en France : une première carte du déconfinement va être publiée jeudi, le PIB chute de 5,8 % au premier trimestre

Le produit intérieur brut (PIB) a baissé de 5,8 % sur le premier trimestre de l’année, qui inclut donc les 15 premiers jours de confinement, depuis le 17 mars. Cette baisse de l’activité, la plus importante dans l’historique des évaluations trimestrielles du PIB débutées en 1949, est supérieure à celle enregistré au deuxième trimestre de 1968, où les grandes grèves avaient paralysé le pays, entraînant un recul du PIB de 5,3 %. Cette publication, jeudi 30 avril, confirme l’entrée de la France dans la récession. Elle intervient alors que l’Allemagne s’attend, « à vivre la pire récession » de l’histoire de la république fédérale et que l’Espagne voit son PIB au premier trimestre s’effondrer de 5,2 %. Les Etats-Unis, eux, ont annoncé un recul de 4,8 % en rythme annuel sur le premier trimestre, mettant ainsi fin à dix années de croissance.

Le Monde