Covid-19… Le Sénégal menacé : Alpha Condé lâche le virus dans la nature

Dans la guerre engagée contre le covid-19 par le Sénégal, le Président de la République Macky Sall doit surveiller de près ce qui se passe dans nos frontières, et surtout prendre toutes les mesures pour que celles-ci soient moins poreuses. Surtout dans notre frontière avec la Guinée-Conakry. Les informations provenant de ce pays, concernant la progression de la pandémie du coronavirus dans ce pays, ne sont guère rassurantes.

Il ressort de ces informations que le Président de la République de la Guinée-Conakry Alpha Condé plus préoccupé à mâter de l’opposant, ne parvient plus à maîtriser la situation liée à l’avancée de la pandémie dans son pays. Contrairement au Sénégal où un plan de riposte contre le covid-19 est mis sur pied, en Guinée-Conakry, le gouvernement assiste impuissant aux ravages causés par le covid-19. Les personnes atteintes par la pandémie se retrouvent renvoyées chez elles par les hôpitaux où elles accourent, faute d’accueil.

 

A défaut de soins dans leur propre pays, ces personnes affluent vers les frontières avec le Sénégal. Si le Sénégal doit être le refuge de toutes les personnes atteintes du coronavirus qui fuient pour traverser ses frontières, tous les efforts faits par le Président de la République Macky Sall pour annihiler la pandémie, risquent d’être vains.

Lors de la propagation du virus Ebola dans une partie de l’Afrique, le seul cas enregistré au Sénégal nous était venu de la Guinée-Conakry où un de ses ressortissants avait réussi à tromper la vigilance de nos forces de sécurité à travers les frontières pour entrer jusqu’à Dakar. Un patient qui avait été rapidement pris en charge par le Service des maladies infectieuses à Fann, avait été guéri. A l’époque, pourtant la fermeture de nos frontières avec la Guinée-Conakry, avait poussé le Président Alpha Condé à se montrer en colère contre le Sénégal.

Au risque de fâcher cette fois encore le Président Alpha Condé, incapable de prendre les mesures pour lutter contre le coronavirus dans son propre pays, le Président Macky Sall doit appeler les forces de sécurité tout au long de nos frontières à redoubler de vigilance.

Dans la situation actuelle, les Sénégalais en Guinée sont plus que désemparés. Et les autorités sénégalaises doivent puiser sur les 12 milliards FCFA affectés à la diaspora pour venir en urgence, en aide à nos compatriotes qui se trouvent dans ce pays à haut risque. En Guinée, mais aussi dans les autres pays africains où la majorité des Sénégalais qui y vivent, évoluent dans l’informel.

La rédaction de Xibaaru