Ultimate magazine theme for WordPress.

Lass Badiane : « ll n’y a pas de scandale présumé de riz ou de gels et… »

0

La démocratie est un gouvernement du peuple par le peuple ; c’est un régime dans lequel tous les citoyens possèdent à l’égard du pouvoir un droit de participation et un droit de contestation.

Géné­ralement, il y a contestation quand on n’est pas d’accord avec les décisions des dirigeants. Quand il y a litige, l’idée du dialogue veut que toutes les parties soient entendues et écoutées. C’est la démarche que le Président de la République Macky Sall a toujours adoptée. Malheureusement dans notre système démocratique, une certaine opposition pense qu’il n’existe que deux solutions : être pour ou contre ; d’où la nécessité de trouver des solutions concrètes à cette lacune.

Le Président de la République dans la gestion de la crise du coronavirus écoute celles et ceux qui savent pour mener à bien sa mission.

Nous sommes dans une situation d’extrême urgence qui nécessite les énergies de toutes celles et ceux qui veulent qu’on sorte de la crise le plus rapidement possible.

Il n’y a pas non plus d’hommes ou de femmes providentielles, nous n’y croyons pas. Il n’y a que l’énergie du peuple et le courage de celles et ceux qui se jettent dans l’action.

Notre énergie. Et au fond que nous dit cette crise ? Que l’on ne peut rien réussir seul, qu’aucune classe sociale n’est épargnée par la dangerosité de la maladie, qu’il ne suffit ni d’être pauvres ou riches , mais qu’il faut faire confiance aux autorités politiques et sanitaires, croire dans les initiatives individuelles dans le courage, dans le risque pris, dans chacun d’entre nous pour encore sensibiliser et conscientiser nos proches sur les conséquences néfastes du non respect des recommandations édictées. Car l’énergie sénégalaise, cette énergie de tous, c’est celle qui permet le sursaut aux moments les plus délicates comme cette crise sanitaire et économique. NE BAISSONS PAS LA GARDE!

Nous avons un pays avec des moyens limités c’est pourquoi tout un chacun devrait adopter les gestes barrières pour ne pas faire face à une situation incontrôlable.

Nous savons qu’à certains moments de l’histoire, il faut rassembler les énergies autour d’un même progrès, d’une même ambition, des mêmes valeurs. C’est la volonté permanente du Président de la République !

Notre ennemi n’est rien d’autre que le CORONAVIRUS. Le Président de la République n’était pas dans l’obligation de venir en aide aux familles démunies. C’est une responsabilité individuelle afin de mettre en œuvre ce qu’il avait déjà commencé: l’équité sociale.

Le Président de la République Macky SALL a pu mobiliser 1000 milliards pour le programme de résilience économique et sociale en faveur des entreprises et des ménages les plus vulnérables.

Paiement des factures d’eau et d’électricité des ménages les plus pauvres pour 18,5 milliards, 12,5 milliards de francs CFA ont été remis aux familles des émigrés, 69 milliards  pour l’achat de vivres destinés aux plus démunis;

64,4 milliards alloués au secteur de la Santé;

Une remise partielle d’une dette fiscale due par les entreprises et les particuliers de 200 milliards;

Apurement de la dette intérieure 302 milliards consacrés au paiement dus aux fournisseurs de l’Etat;

Différé de paiement d’impôts et taxes jusqu’au 15 juillet 2020;

100 milliards dédiés à l’appui direct des secteurs les plus touchés. À ce effet 77 milliards ont été débloqués pour le tourisme et les transports;

Sans oublier des mesures administratives:

Le décret portant réaménagement à titre provisoire des horaires de travail dans les services administratifs de l’Etat;

L’ordonnance de mesures dérogatoires au licenciement et au chômage technique durant la période de la pandémie du COVID-19;

L’adoption en Conseil des ministres :

Le projet de loi relatif à la prorogation des délais en matière civile, commerciale, sociale et administrative et à la suspension des mesures d’expulsion ;

Le projet de loi portant suspension des recours, de l’exécution des sentences et prorogation de certains délais, en matière pénale ;

Décret n* 2020-965 portant création et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement du Comité de suivi de la mise en œuvre des opérations du FORCE COVID 19 avec des représentants de toutes forces vives de la Nation et qui est présidée par le Général de Division François DIAYE;

Le projet de décret portant règlement général sur la comptabilité publique…

Tout cela est ignoré, tout cela est déformé, gommé, remplacé par un procès quotidien, instruit à charge par des injures et des mensonges ignobles.

Attaquer le ministre du développement communautaire( parce qu’il est le beau frère du Président), un entrepreneur sénégalais qui a gagné des marchés de par ses origines, un membre du cabinet présidentiel ou de son gouvernement, pour salir l’excellent travail du Président Macky Sall est un procédé détestable. Le faire en calomniant ajoute à l’ignominie. Il n’y a pas de scandale présumé de riz ou de gels et il n’y en aura pas. La gestion des fonds publics a toujours été et sera transparente.

Ce dénigrement permanent met à mal toutes les institutions de la République. Il perdure encore aujourd’hui malgré la stature d’homme d’État que Macky SALL a parfaitement incarnée, tant dans les crises africaines que lors des épouvantables tragédies que notre pays a traversées.

Il a été récemment le porte-parole de l’Afrique pour l’annulation de la Dette assortie d’un Plan de rééchelonnement de la dette commerciale qui permettra à notre continent d’avoir un nouveau départ, dans le cadre du nouvel ordre économique mondial.

Nous dénonçons cet acharnement indigne qui entraîne notre pays dans une dérive dangereuse.

LASS BADIANE 

PRÉSIDENT DIEUM KANAM

RESPONSABLE APR GRAND YOFF

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra