Ultimate magazine theme for WordPress.

Le jeu dangereux de Macky…Un report sans date, un Sénégal sans président le…

0

A quel jeu de roulette russe joue le Président Macky Sall ? A la veille du début de la campagne électorale pour la présidentielle du 25 février, le Président Macky Sall vient de reporter la date de l’élection présidentielle sans en préciser une nouvelle date. Un précédent dangereux car à la date du 02 avril 2024, le président Macky Sall ne sera plus Président. Macky Sall nous laisse un Sénégal sans président à cette date. Et que se passera-t-il ? Mais le Président a parlé de dialogue dans son message. Ce dialogue ne va-t-il pas prolonger son mandat de 2 ans pour faire une élection inclusive en 2026…

Le Sénégal vit des heures sombres dans sa démocratie. Pour la première fois dans l’histoire politique du Sénégal depuis son indépendance, une élection présidentielle est reportée. Macky Sall, ce premier Président sortant qui ne participera pas à la prochaine élection présidentielle, vient aussi d’entrer dans l’histoire en étant le premier président du Sénégal qui reportera l’élection présidentielle sans préciser une nouvelle date.

C’est comme si tout marche à l’envers au Sénégal. Pour une première, ça reste une première. Macky Sall rendra les clés du Palais le 02 avril et il ne sera plus Président. Que se passera-t-il alors ? La tenue de l’élection présidentielle est reportée à une date ultérieure, suite à un deal conclu au plus haut sommet entre le PDS et l’APR. Entre le PDS et l’APR, on est parvenu à une conclusion que le pouvoir ne doit parvenir entre d’autres mains que celles des libéraux.

macky

Les responsables au plus haut sommet de ces deux partis, restent très rusés sur le plan politique.  Ils ont discuté et ont concocté un plan pour mettre définitivement hors de course à l’élection présidentielle de février 2024. D’ailleurs, c’est tout ce qui leur reste à faire pour leur survie. L’APR n’a jamais été un parti structuré. Sa perte du pouvoir ne pourra qu’entraîner sa dislocation. Quant au PDS, ce parti ne cesse de perdre ses responsables les plus en vue depuis sa perte du pouvoir, et il y en a dans les rangs de ce parti qui ne saurait tolérer une seconde élection successive de leur formation sans leur participation.

Les deux partis sont parvenus à un deal pour reporter la date de la tenue de l’élection présidentielle. Soit ! L’opinion publique nationale et internationale retiendra toutefois que pour une première la date de la tenue de l’élection présidentielle au Sénégal est repoussée. Et cela sans aucune raison sérieuse. Pire, on ne parle même pas de la date de la tenue de l’élection présidentielle. Jamais le Sénégal n’a été sous le feu des rampes à cause d’une stupide enquête parlementaire.

Le coup va être terrible aussi bien pour le PDS que pour l’APR. Ces deux partis sont en train de se mettre à dos l’opinion publique et internationale. Ils ont commis une erreur qui risque de leur être fatale. Le Président de la République Macky Sall parle d’un report de la date de la tenue de l’élection présidentielle. IL ne précise pas à quelle date cette élection présidentielle se tiendra finalement ?

Tout simplement parce qu’il existe un rapprochement avec un candidat déclaré qui malgré tout a peur de rentrer au Sénégal, mais qui cherche à retarder le processus électoral à des fins inavouées. Quelle honte pour le Sénégal. Jamais dans son histoire, le Sénégal, un exemple pour toute l’Afrique en matière de démocratie, n’a connu un tel recul. D’autant qu’à ce report, se pose de véritables dilemmes.

Le Président Macky Sall a parlé d’un dialogue avec toutes les composantes politiques pour trouver des solutions. Justement, il n’est pas sûr que toutes ces composantes politiques acceptent de prendre part à ce dialogue national si on ne leur tord les bras.  Si toutes les composantes ne participent à ce dialogue national, quel crédit faudra-t-il donner à sa tenue. Faudra-t-il se fier aux conclusions de ce dialogue national.

macky
Khalifa Sall et Idrissa Seck au dialogue avec Macky Sall

Parmi les conclusions issues du dialogue national, figure-t-elle une prolongation du mandat du Président ? Macky Sall doit rendre le tablier le 2 avril prochain. A compter de cette date, constitutionnellement il ne pourra plus exercer les charges de Président de la République du Sénégal. Que fera-t-il alors ?

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra