Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Sytjust décrète (encore) 48 heures de grève ce mardi

Les travailleurs de la Justice (sytjust) dans la rue pour réclamer leurs droits
0

Le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) ne lâche toujours pas le combat. Ces robes noires ont, à nouveau, décrété un nouveau mot d’ordre de grève de 48 heures du mardi 05 au mercredi 06 décembre 2023. Dans le communiqué rendu public, «le Sytjust dénonce par cette grève la mise à mort du greffe, un service névralgique de la justice, orchestrée par Gallo Ba, ministre de la Fonction publique qui a adopté volontairement une posture de blocage des efforts consentis par le ministre de la justice pour corriger le sabotage contre la réforme du statut particulier du cadre des fonctionnaires de la justice».

Selon ces grévistes «le sabotage dont il s’agit avait été perpétré par des éléments de l’entourage technique de Gallo Ba. En effet, le projet de décret portant statut particulier du cadre des fonctionnaires de la justice, après son adoption en conseil des ministres du 25 juillet 2018, avait été dissimulé pendant six mois par des juristes de la Fonction publique qui l’avait substitué à un autre avec lequel ils avaient trompé la vigilance du ministre de la Fonction publique d’alors qui l’avait soumis à la signature du Président de la République 5 février 2019».

Le Sytjust fustige l’attitude de Gallo Ba, qui selon lui, fait la sourde oreille face à leurs revendications. «Dans sa volonté d’endiguer le mal, le Garde des sceaux, Ministre de la justice n’a cessé d’inviter, en vain, Gallo Ba à faire preuve de solidarité gouvernementale pour faire cesser le désastre provoqué par cette forfaiture des juristes de la Fonction publique qui est, depuis lors, la principale cause des perturbations du service public de la justice», regrette-t-il.

Face à ces graves manquements, ajoute le Sytjust, «il relève de la responsabilité du Président de la République, garant du bon fonctionnement des institutions et de celle du premier ministre, chef du gouvernement, d’arrêter les errements de Gallo Ba qui, apparemment, ne mesure pas la gravité des dérives de certains éléments de son entourage technique et l’ampleur des conséquences négatives de leur prévarication sur la vie d’hommes et de femmes qui contribuent significativement au fonctionnement de la justice du Sénégal».

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra