Ultimate magazine theme for WordPress.

Dr Abdou Lahad Seck Ndiaye : « l’eau est un vrai problème pour la santé des Populations »

Dr Abdou Lahat Seck Ndiaye
0

« De la problématique de l’eau à Mbacké à la question de santé publique chez les populations victimes de Sen’Eau ».

L’eau est le principal constituant de notre corps représentant 60% de notre poids, avec 20%de liquide extracellulaire et 40% de liquide intracellulaire. Indispensable à la vie, elle doit donc être finement régulée. Les 20% du milieu extracellulaire sont divisés en deux secteurs : le milieu interstitiel (15%) et le milieu vasculaire (5%).

Le milieu extracellulaire contient essentiellement du sodium (98%), les 2% restant concernent le potassium et le chlore.

A l’inverse le milieu intracellulaire contient davantage de potassium et moins de sodium Des échanges vont avoir lieu entre le milieu intracellulaire et extracellulaire.

Donc le sel que nous consommons au quotidien à travers les aliments mais surtout à travers l’eau que nous buvons constitue un élément prépondérant dans la régulation de la vie de l’être humain.

En effet, le sel par son ion sodium permet la transmission de l’influx nerveux en jouant un rôle capital à la fois au niveau du cerveau et du cœur car il y a transmission des ordres et réception des informations par l’intermédiaire des neurones. Elle participe aussi à l’élaboration de potentiels électriques permettant la contraction musculaire. En ce qui concerne le cœur, le sodium va contribuer au bon déroulement de la contraction myocardite et ainsi, intervient dans la régulation de la pression artérielle.

Le Sodium joue aussi un rôle important dans l’assimilation des nutriments et dans le métabolisme glucidique.

Au vu du rôle capital qu’a le sel dans la santé des populations, il est aujourd’hui impensable de constater que la gestion d’un tel paramètre n’est pas prise en compte dans le système de distribution de l’eau de consommation qui est proposée aux Mbackois.

L’étude réalisée sur la qualité de l’eau du robinet à Mbacké révèle des proportions en sodium, chlore et potassium extrêmement dangereuse à la consommation humaine. En effet l’analyse de cette eau, montre un taux de sodium de 715,53 mg/l alors que l’OMS recommande une quantité inférieure à 150 mg/l. et ce sont des valeurs du même acabit qui sont retrouvées pour chlore, pour potassium ainsi qu’avec presque tous les paramètres d’analyse.

Cette hypernatrémie très marquée, retrouvée dans l’eau du robinet est à l’origine de divers maladies cardiovasculaires chroniques tel qu’hypertension, insuffisance rénale etc….

En guise d’exemple, rien qu’en 2020, il y a eu 9884 de personnes hypertendues sur un totale 78 223 patients reçus en consultation dans le district de Mbacké.

La problématique de l’eau à Mbacké soulève non seulement une question de santé publique importante au niveau du département mais aussi une absence de réaction coupable des autorités compétentes mais aussi de la gestion plus que nébuleuse et dangereuse de SEN’EAU.

Il incombe aujourd’hui aux autorités administratives, aux élus locaux, ainsi qu’aux parlementaires de la ville de lutter de manière synergique a l’éradication de ce fléau qui cause beaucoup de torts à toute une population.

J’encourage les efforts consentis par le mouvement AND SOPI NDOXU MBACKE et je les exhorte à essayer de mieux jauger l’impact de la consommation de l’eau par des études sanitaire et environnementale beaucoup plus approfondies afin de mieux appréhender les dommages causés.

En guise de rappel, les populations de Mbacké payent non seulement leurs factures d’eau depuis plus de 35 ans mais réclament le droit d’une eau de qualité par la même occasion.

Docteur Abdou Lahad Ndiaye

Pharmacien à Touba Mbacké

laissez un commentaire