Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici les 3 présidents qui ont « tué » Macky Sall aux Locales

0

Les sénégalais ont officiellement tourné la page des élections municipales et départementales. Celles-ci ont désormais révélé tous leurs secrets. De nouveaux maires ont été élus pour parfaire le travail de leurs prédécesseurs. Dans ce nouveaux casting, Benno Bokk Yakaar y a perdu des villes très stratégiques. Et s’il en est ainsi, c’est parce que le Président Macky Sall a fait un très mauvais casting de candidats. Désormais les législatives sont sur toutes les lèvres et si le locataire du Palais ne veut pas perdre sa majorité à l’Assemblée nationale, il doit impérativement se débarrasser de tous les « fétiches » de mauvais augures qui gravitent autour de lui.

S’il y a une coalition qui doit impérativement tirer une leçon du scrutin du 23 janvier 2022, c’est bien Benno Bokk Yakaar. Avec les pluies de milliards, la mouvance présidentielle croyait qu’elle ne ferait qu’une bouchée de ses adversaires. Malheureusement, elle a vite déchanté. La bande à Macky Sall a perdu quelques grandes villes qu’elle convoitait. Et s’il en est ainsi c’est parce que la task force de Macky Sall n’a pas réussi. Et le chef de l’Etat, qui avait transformé BBY en refuge pour transhumants, espérait que ses nouveaux amis lui donneraient la victoire haut la main. Ils sont même les principaux artisans de la défaite de cette giga coalition.

macky

Les législatives qui doivent se tenir normalement dans six (6) mois sont le dernier rempart de Benno avant la présidentielle de 2024. Perdre l’Assemblée signera de facto la mort de cette coalition. Alors il urge que Macky mise sur la jeunesse comme l’a fait Yewwi Askan Wi. Pour cela, le patron de Benno doit larguer les trois vieux dinosaures qu’il traine sans intérêt. Les trois présidents d’institutions, Moustapha Niasse, Idrissa Seck et Aminata Mbengue Ndiaye qui s’accrochent toujours à leurs partis respectifs. Mais ces élections ont démontré que l’avenir se trouve entre les mains des jeunes.

Ce trio du passé n’a rien gagné durant les Locales. Le Président de l’Assemblée a été battu à Keur Madiabel. Idrissa Seck humilié à Thiès. La patronne des socialistes inexistante durant toute la période électorale, a été laminée à Louga.

Les mauvaises « fétiches » que Macky Sall doit enlever… avant les Législatives

Et si Macky Sall enlève les vieux fétiches, il devra aussi éviter les erreurs faites aux locales en mettant en avant des ministres catastrophes à la tête des listes de Benno Bokk Yakaar. Depuis le dernier remaniement, la rédaction de Xibaaru ne cesse de lister les mauvaises graines au sein du gouvernement. D’ailleurs les locales nous ont donné raison avec le cas Abdoulaye Diouf Sarr à Dakar. Avec sa gestion catastrophique au ministère de la santé et à la mairie de Yoff, il s’est emmuré dans un silence de cathédrale. Que dire du ministre Yankhoba Diattara battu à Thiès ?

Pour ne pas perdre sa majorité au Parlement, Macky Sall devra faire beaucoup de concession. En commençant par éviter tous les directeurs généraux et PCA cités dans des scandales financiers. En effet, ces derniers jours les sociétés nationales sont en train d’être saignées par des employés qui y puisent des milliards sous la complicité des personnes qui dirigent ces sociétés. La Poste et la Lonase en sont les exemples types. D’où la nécessité de faire un grand nettoyage avant les législatives.

Les gris-gris et fétiches de Benno n’ont pas fonctionné pour les locales. Les législatives sont stratégiques pour les coalitions. Et si Macky Sall ne veut pas voir le même scénario durant les locales se reproduire, il a intérêt à balayer au sein de Benno. Maintenant il ne reste plus qu’à voir si celui qu’on qualifie de stratège politique a retenu la leçon du scrutin du 23 janvier 2022.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire