Ultimate magazine theme for WordPress.

Ces candidats dissidents de Benno qui peuvent rater la présidentielle

0

Au Sénégal, un seul sujet alimente les débats. Il s’agit de la course à la présidentielle. Les sénégalais vont choisir celui qui va les diriger pendant les cinq (5) prochaines années. Rendez-vous est donc pris pour le dimanche 25 février 2024. Mais d’ici là, tous les yeux sont rivés sur le Conseil constitutionnel qui consulte les dossiers de candidatures reçus. Les sept (7) sages ont procédé à un premier tri. Ainsi, vingt et un (21) candidats ont passé l’étape cruciale des parrainages. Mais une autre sélection plus rigoureuse les attend. Une sélection qui met en danger les candidats qui ont quitté la coalition Benno Bokk Yakaar.

La course présidentielle a divisé la grande coalition Benno Bokk Yakaar. Des leaders issus de ce parti ont refusé de se ranger derrière Amadou Ba. Pour montrer leur opposition au choix du président Macky Sall, ils ont décidé de se présenter à l’élection présidentielle. Il s’agit de Mahammed Boun Abdallah Dionne, Aly Ngouille Ndiaye et Mame Boye Diao. Ce trio a réussi à passer l’étape des parrainages. Ils font partie du groupe des 21 qui sont à l’écoute du Conseil constitutionnel. Mais ils sont dans un gros dilemme comme les candidats issus du parti dissous Pastef.

candidat
Candidat Dionne 2024

En effet, ce trio d’anciens copains risque d’avoir de gros problèmes si l’article L57 du code électoral est appliqué dans toute sa rigueur. Ledit article stipule : «La candidature est portée soit par un parti politique légalement constitué, soit par une coalition de partis politiques légalement constitués, soit par une entité regroupant des personnes indépendantes. Est candidat indépendant celui qui n’a jamais milité dans un parti politique ou qui a cessé toute activité militante depuis au moins un an(…)».

En un temps aussi court, les dissidents ont-ils eu le temps de mettre sur pied un parti ou des coalitions de partis légalement constitués ? L’autorisation de création de parti politique est délivrée par le ministre de l’intérieur.

Dans le cas contraire, il risque de tomber sur le coup de l’article L57. Alors pour contourner ledit article, les trois (3) ex-membres de Benno peuvent se déclarer candidats indépendants. Et tout semble dire qu’ils ont opté pour cette voie. Boun Abdallah Dionne est le leader de la coalition Dionne 2024, Mame Boye Diao est tête de file de la coalition Diao 2024. Et Aly Ngouille Ndiaye va à la présidentielle sous la bannière de la coalition Aly Ngouille 2024. Sauf que le trio ne peut pas être candidats indépendants.

Ils ont quitté le parti au pouvoir au lendemain du choix porté sur Amadou Ba. Ce qui ne fait pas encore une année. Alors, ledit article risque de leur poser un énorme problème comme les membres de l’ex Pastef qui sont dans la course.

candidat
Candidat de la coalition Aly Ngouille 2024

Si Mahammed Boun Abdallah Dionne, Aly Ngouille Ndiaye et Mame Boye Diao ne sont pas en mesure de prouver qu’ils ne militent plus dans le parti au pouvoir depuis un an, alors ce sera fini pour eux. Ils ne seront pas des candidats indépendants. Et par conséquent, les sept (7) sages pourraient rejeter leur dossier de candidature. Le trio est ainsi assis sur une poudrière qui peut éclater à tout moment. Ces candidats issus de la mouvance présidentielle ont pris leur candidature trop à la légère. Ainsi, ils sont rattrapés par la réalité politique.

Cette seconde étape de la vérification des dossiers de candidatures est un plus un danger pour les candidats que le parrainage. Là, le Conseil constitutionnel va aller en profondeur. Les sept (7) sages vont passer en revue le casier judiciaire de tous les candidats. Ils vont aussi appliquer le code électoral de manière stricte. Les 21 candidatures seront réduites au maximum. Ce qui est déjà trop pour un pays comme le Sénégal. Mahammed Boun Abdallah Dionne, Aly Ngouille Ndiaye et Mame Boye Diao auront besoin de revoir leur copie pour éviterle piège du Conseil constitutionnel. Leur départ de Benno va les poursuivre tout le reste de la course présidentielle.

candidat
Leader de la coalition Diao 2024

La balle est désormais dans le camp du Conseil constitutionnel. Les dissidents de la machine politique de la mouvance présidentielle seront fixés sur leur sort dans les jours à venir. Si leur candidature ne passe pas, ils auront un grand problème sur le plan politique. Aucun parmi eux ne peut fricoter avec l’opposition radicale. Et avec la manière dont ils ont quitté Benno, ils auront tout le mal du monde pour retourner dans leur maison mère. Les jours à venir seront cruciaux pour Mahammed Boun Abdallah Dionne, Aly Ngouille Ndiaye et Mame Boye Diao !

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra