Ultimate magazine theme for WordPress.

Les impôts traquent Bougane…Et si Sonko était derrière tout ça ?

1

L’arène politique est en ébullition ces jours-ci. Pouvoir et opposition multiplient les manœuvres en vue des élections de 2022 et 2024. Les opposants ne laissent plus le chef de l’Etat Macky Sall souffer. Ils le poursuivent jusqu’à ses derniers retranchements. Mais au sein de cette opposition des dissensions commencent à naître. L’affaire du redressement fiscal dont est victime Bougane Guèye Dany remet au gout du jour certains désaccords dans ces rangs. Si beaucoup y voit une manœuvre du régime pour éliminer le leader de Gueum Sa Bopp. D’autres indexent le leader de Pastef, Ousmane Sonko.

Le leader du mouvement Gueum Sa Bopp est attaqué de toutes parts. Et cela depuis qu’il mène une politique de proximité ponctuée de séances d’explications sur les sorties du président Macky Sall. Après les attaques de son convoi à Matam dans la localité de Oro Fondé, il vient d’encaisser un nouveau coup bas. Lors de son meeting à Mbacké, il annonçait que les services fiscaux lui avaient servi un « redressement fiscal de 2 milliards 400 millions de francs alors que juste après, j’ai reçur un quitus fiscal ».

Cette déclaration de Bougane a fait un tollé sur les réseaux sociaux. Beaucoup de ses souteneurs y voient une manière de lui couper les ailes avec son opérations « Tiib Tank ». Et des personnes plus hostiles comme le coordonnateur du Forum Civil, Birahim seck, lui ont rappelé la différence entre quitus fiscal et redressement fiscal. Il s’en est suivi une passe d’arme sur Facebook entre les deux hommes.

Cette tracasserie financière arrive au bon moment pour les personnes qui veulent voir le PDG du Groupe D-Média couler. Bougane Guèye fait partie des rares opposants qui tiennent tête au président Macky Sall. Depuis qu’il a entamé ses tournées à l’intérieur du pays, le leader du mouvement Guem Sa Bopp mènent la vie dure au locataire du Palais.

Mais le chef de l’Etat n’est pas le seul à subir le courroux de Bougane. Grâce à son opération « Tiib Tank », il a réussi à noyer Ousmane Sonko qui est en perte de vitesse depuis l’avènement de l’affaire « Sweet Beauty » dans laquelle le Patriote en chef est accusé de viols présumés par une jeune masseuse.

Sonko cherche-t-il à noyer Bougane Guèye ?

Beaucoup de Sénégalais voient le président Sall derrière ces tracasseries de Bougane mais ils oublient le leader de Pastef. Ancien vérificateur fiscal et chef de Brigade de vérification fiscale, chargé du secteur immobilier, Ousmane Sonko a tout à gagner si Bougane est mis hors-jeu. Sonko, auditeur interne à la Direction du Contrôle Interne (DCI) de la Direction Générale des Impôts et Domaines (DGID) chargé de la rédaction de la charte de déontologie de la DGID, compte plusieurs militants dans ces services. Il daut aussi noter que PASTEF est né dans les locaux des impôts et Domaines.

Les militants de Pastef des impôpts et domaines n’ont-ils pas actionner leurs leviers pour faire tomber Bougane Gueye Dany et faire croire que c’est le président Macky Sall qui est derrière ce redressement fiscal de 2 milliards ? Il ne faut pas oublier que Bassirou Diomaye Faye, Président du Mouvement national des cadres patriotes (Moncap) et Birame Soulèye Diop, administrateur général du Pastef sont des agents des impôts et domaines. Et Bassirou Diomaye Faye est même le secrétaire général du Syndicat des agents des impôts et domaines …

Radié par le décret N°2016-1239 de l’Inspection générale des impôts et domaines en août 2016 pour manquement au devoir de réserve. Ousmane Sonko a créé en novembre 2017, son cabinet dénommé Atlas. Mais depuis lors il n’a jamais eu maille avec les services fiscaux. Sonko n-a-t-il rien à se reprocher ou ses amis des impôts et domaines lui font des faveurs ? Ces interrogations sont sur les lèvres de beaucoup de sénégalais.

Une chose est sûre, Bougane dérange le pouvoir…Et l’opposition.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)