Lutte contre la covid-19 : Macky Sall met les Sénégalais face à leurs responsabilités

Le Président de la République Macky Sall s’est adressé à nouveau aux Sénégalais concernant la guerre engagée contre la covid-19. Contrairement à son premier message lorsqu’il annonçait des mesures contraignantes pour la population pour lutter contre la propagation de la pandémie, cette fois le Président de la République a décidé d’adoucir les choses.

Il faut dire que depuis l’instauration de l’état d’urgence et du couvre-feu, les pressions de certains lobbys n’ont cessé de se multiplier sur lui. Les Sénégalais ont du mal à s’accommoder de certaines mesures contraignantes pour elles comme pour ne plus se rassembler. Que n’a-t-on entendu depuis l’annonce de ces mesures par le Chef de l’Etat lors de son premier message à la nation ? Si la mesure d’interdiction de rassemblement dans les lieux de culte avait été acceptée à travers une discipline exemplaire par le clergé catholique malgré le fait qu’on se trouvait en période de carême chez les chrétiens, qu’elle n’a été la réaction auprès de certains chefs religieux musulmans ! Certains imams de mosquées, n’osons peur de l’affirmer ont cru bon de mener une « intifada » contre la mesure leur privant de prébendes permettant de se nourrir. La résistance s’est même montrée farouche auprès d’eux avec le mois du ramadan durant lequel, de nombreux musulmans s’acquittent de zakat et d’aides auprès des mosquées. Des aides destinées en principe aux démunis et qui ne leur parviennent jamais.

Des imams qui ont entraîné dans leur « intifada » des guides religieux loin de toutes contraintes matérielles. Seulement pour ces imams, le combat quels que soient les moyens en valaient la peine. Il faut dire qu’ils sont même plus croyants que les autorités compétentes à la Mecque qui ont décidé la fermeture des mosquées et ont décidé d’interdire le pèlerinage, un des cinq piliers de l’islam, pour cette année afin de lutter contre la propagation de la covid-19. Il y a aussi ces commerçants de marchés qui ne cessaient à longueur de journées de se plaindre de leur sort, parce que s’estimant lésés par les mesures prises de fermeture des marchés à certaines heures et certains jours.

Que l’on s’accorde à le dire, que la pandémie se propage à une vitesse inquiétante n’est guère le souci d’une catégorie de la population plus intéressée par des prébendes, mais aujourd’hui tout le monde est soumis face à ses responsabilités. Chacun des Sénégalais est désormais responsable de progression ou de la baisse de la pandémie au Sénégal. Surtout que personne ne vienne demain accuser le Chef de l’Etat d’échec dans le plan de lutte contre la pandémie ou ne se mette à se lamenter face à la situation. A tous ceux qui ont lutté pour l’allègement de certaines mesures dans la guerre contre la covid-19 sachent que face à l’histoire, ils portent une lourde responsabilité qu’ils se devront d’assumer.

La rédaction de Xibaaru