Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky Sall a un ministre-charlatan dans le gouvernement…découvrez son visage

0

Après les ministres-catastrophes de Macky et les ministres aux diplômes virtuels, voici maintenant les ministres charlatans du gouvernement. Au moment où l’on pensait que les surprises venant de Macky Sall allaient s’estomper avec la pandémie de la covid et les menaces des émeutes de mars, c’est une flopée de scandales qui mouille le monde politique et surtout le camp présidentiel. Les députés qui trafiquent les passeports diplomatiques et des ministres qui s’adonnent au charlatanisme en direct.

Macky Sall n’a pas de chance. Depuis qu’il s’est débarrassé de la bande à Boun (Mahammed Dionne, Mimi Touré, Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba et Makhtar Cissé) les cracks de son gouvernement, le président Macky Sall est comme plongé dans les ténèbres. Toutes ces instructions répétées tous les mercredis en conseil des ministres sont mal exécutées. Ces réalisations sont bloquées (TER) ou partent en feu (Building Administratif)…Et pendant ce temps les populations suffoquent, étouffées par la flambée des prix de denrées de première nécessité. Et ce n’est pas tout.

Des pénuries d’eau sont visibles partout. Les sénégalais se rebellent contre les sociétés de distribution d’eau dans le monde rural. Les agissements de la Société d’exploitation d’ouvrage hydraulique (Seoh) sont décriés. La société Aquatech qui peine à respecter le contrat d’affermage signé avec l’Office des forages ruraux (Ofor)…Et pour boucler la boucle, un stock de 17.000 compteurs d’eau de marque ITRON a été considéré comme « non conforme » et donc mauvais et impropre à l’utilisation.

Tout ceci pouvait être évité si le président avait des ministres compétents. La flambée des prix a échappé au ministre du commerce et ses services qui n’ont pas été vigilants. Idem pour les autres catastrophes qui pouvaient être évitées si les ministres étaient compétents. Non seulement ces ministres ne reconnaissent pas leur incompétence mais quand on étale la souffrance des populations, les ministres-charlatans font leur apparition pour réfuter le mal-être des pauvres Sénégalais.

Le ministre-charlatan du Gouvernement

Il faut être fort pour dire que le ciel jaune au moment où tout le monde le voit bleu. Et ça c’est le charlatan de Macky qui se trouve au sein du gouvernement qui bombe le torse pour dire devant tout le monde que les Sénégalais se portent bien, dansent, chantent et mangent bien…même si un rapport étale la pauvreté de 6 millions de personnes au Sénégal. Il faut être assez gonflé et irrespectueux de démentir et piétiner le travail des experts issus de vos propres services…

ministre

Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott est-il sorti de la cuisse de Jupiter ?  D’après l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), le nombre de pauvres a augmenté entre 2011 et 2018 au Sénégal, passant de 5, 8 à plus 6 millions, alors que le taux de pauvreté monétaire a enregistré une baisse de cinq points sur la même période. Mais le ministre de l’économie qui n’a rien compris de cette étude, est monté au créneau pour démentir l’ANSD.

Amadou Hott, soutient que le taux de pauvreté a nettement baissé. Dans une mise au point, le Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération affirme que la pauvreté a nettement baissé au Sénégal. Et pourtant l’ANSD dit aussi la même chose en confirmant ce qui suit : « le taux de pauvreté monétaire a enregistré une baisse de cinq points »…Alors pourquoi cette sortie ubuesque du ministre de l’économie qui n’a même pas pris le temps de lire l’intégralité du rapport de l’ANSD. Si le taux de pauvreté monétaire baisse, il y a de quoi se réjouir…

L’ancien vice-président de la BAD aurait dû se taire. Mais ce qui a irrité le charlatan Amadou Hott, c’est le chiffre « 6 millions de pauvres ». Mais pour un expert comme lui qui a été à la Banque Africaine de Développement (BAD), il aurait dû savoir raison garder. « Pour la première fois au Sénégal, un Ministre de l’économie déchire un rapport de l’ANSD, une structure placée sous son autorité et chargée de suivre, en toute autonomie, la conjoncture et la prévision économiques », a réagi l’ancien ministre-conseiller, Moustapha Diakhaté sur le comportement anti républicain du ministre de l’économie.

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire