Ultimate magazine theme for WordPress.

Wade et sa coalition : un passage secret pour…Karim

Abdoulaye Wade, l'opposant qui ne renonce jamais
0

Le Sénégal est désormais devenu un gâteau que les hommes politiques veulent se partager. Alors que l’on s’achemine vers des élections, des coalitions sont en train de naitre un peu partout dans le landerneau politique. La dernière en date est celle de l’ancien président Abdoulaye Wade. Mais derrière ses alliances, se cachent un jeu de dupe. Les nouveaux alliés politiques ont chacun des intérêts cachés. Et le Pape du Sopi ne fait pas exception à la règle. Avec ses 95 ans, le vieux leader du PDS ne se bat que pour son « Kakatar » de fils exilé au Qatar depuis 2016.

Les prochaines élections ne seront pas de tout repos pour l’opposition et le pouvoir. Des deux côtés, on manœuvre pour gagner le maximum de localités. Au milieu de ces combats, le guerrier politique de tous les temps, est encore présent. Il s’agit de l’homme qu’on surnomme le Pape de la politique sénégalaise. Me Abdoulaye Wade mis sur pied une giga coalition pour faire face à Macky Sall et son Benno.

Mais Wade n’est pas venu uniquement pour déboulonner Macky Sall. L’ancien président ne vit que pour son fils. Tout acte qu’il pose en politique est bien calculé. Exilé au Qatar depuis son élargissement de prison, l’ancien ministre du ciel et de la terre s’accoude à son vieux père pour espérer être un jour président de la République. Mais pour y arriver, le PDS qui agonise à cause des décisions impopulaires de Karim, doit passer avec brio l’épreuve des élections locales prévues le 23 janvier 2022. Raison pour laquelle l’ancien locataire du Palais a remis son manteau d’opposant, malgré son âge avancé.

A 95 ans, Wade ne vit que pour la carrière politique de son fils Karim. Le 27 septembre 2019, il avait décidé de faire la paix avec son éternel rival et poulain, Macky Sall, lors de l’inauguration de la grande mosquée mouride « Massalikoul Jinaan » de Dakar. Mais pour beaucoup d’observateurs, ce n’était pas gratuit. Selon eux, Wade négociait pour le retour de « Kakatar » Wade au Sénégal. Mais ce vœu de Wade peine à se réaliser. Mais depuis lors, Karim est toujours dans le confort qatari laissant en rade les sénégalais qu’il veut diriger, avec leur misère.

Abdoulaye Wade s’est toujours battu pour que Karim accède à la magistrature suprême. Un tour dans les annales de l’histoire permet de voir que le vieux Wade a usé de toutes les ruses pour léguer le pays à Karim Wade. Lors de la présidentielle de 2012, on accusait Wade de préparer Karim pour lui succéder. A l’époque, il dirigeait les puissants portefeuilles ministériels des transports et de l’énergie. Mais malheureusement, Wade sera battu par Macky Sall.

Et en 2021, revoilà Me Abdoulaye Wade, avec le poids de la vieillesse, qui tente de sauver ce qui reste de son fils en tentant de mettre sur pied une nouvelle coalition. Ce, parce que Karim n’aurait eu aucune chance face à Ousmane Sonko et sa coalition Yewwi Askan Wi. Mais les sénégalais refusent de lui pardonner sa trahison et l’abandon du terrain en préférant le confort au Qatar.

Si cela ne dépendait que des politiciens sénégalais, notre pays serait un festin qu’il se partagerait. Toutes ses coalitions qu’ils mettent sur pied ont des objectifs bien précis. Abdoulaye Wade en est l’exemple type. Avec ses 95 ans, il se bat toujours pour un fils qui préfère s’opposer de manière virtuelle depuis le Qatar. Karim a détruit les 26 ans d’opposition légendaire ainsi les 12 ans de pouvoir de son père.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire