Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky Sall confond…Presse et Réseaux sociaux

0

Le président de la République, Macky Sall, a présidé jeudi dernier, l’assemblée générale de la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel des pays membres de l’union économique monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de la Guinée. Le chef de l’Etat a profité de cette occasion pour réitérer sa volonté de réguler la presse et les réseaux sociaux. Le président Sall qui n’arrive pas à faire la différence entre les réseaux sociaux et la presse veut passer un grand coup de balai dans ses secteurs. Mais ce grand nettoyage du locataire du palais ne cache-t-il pas d’autres objectifs ?

Y’a-t-il un lien entre les réseaux sociaux et la presse ? Les réseaux sociaux ont-ils les mêmes objectifs que la presse ? Pourquoi le président de la république associe-t-il, à chaque fois, la presse et les réseaux sociaux ? les injures sur les réseaux sociaux sont-elles le fait des journalistes ? Pourquoi les calomnies sur les réseaux sociaux sont attribuées à des journalistes en ligne ?

Lors de l’assemblée générale de la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel des pays membres de l’UEMOA et de la Guinée, le Président Macky Sall a invité les professionnels des médias à assainir davantage leur secteur car pour Macky Sall, « les pires ennemis des droits et libertés de l’homme en utilisent les médias comme canal de transmission ». Que veut dire Macky Sall par-là ? « Que les personnes mal intentionnées utilisent la presse pour insulter ». Le président Macky ne confond-il pas réseaux sociaux et presse…

« Votre profession est agressée par les non professionnels. Qui, sous le couvert de la presse, de la liberté d’opinion, charrient des contre valeurs. Je pense que c’est le travail des professionnels d’assainir leur secteur. De l’organiser davantage », a déclaré le Chef de l’Etat. Mais il faut poser la question au Président Macky sall : « Monsieur le président, avez-vous vu dans un quotidien ou dans une presse en ligne, des journalistes vous insulter ou vous agresser ? ». Ici encore le président Macky confond réseaux sociaux et presse.

Selon le Chef de l’Etat,« Rien ne peut justifier les injures, la calomnie l’appel à la violence et l’incitation à la haine. Ce ne sont là, ni des libertés ni des droits. Au contraire, ces faits constituent en eux-mêmes, les pires ennemis des droits et libertés de l’homme ». Ici le président veut-il faire allusion aux commentaires sur les articles de presse en ligne. Les acteurs de la presse en ligne ont en leur sein des modérateurs qui ne laissent passer aucune injure. Des mots clés y sont incrustés pour bloquer des commentaires violents et agressifs.

Le Président Sall doit d’abord faire la part des choses. Toutes les personnes qui donnent des informations ne sont pas des journalistes. Le secteur de la presse est régi par des codes d’éthique et de déontologie. Assainir ne veut pas dire mettre tout le monde dans le même sac. Le journaliste n’est ni un « snipeur » ni un « youtubeur ». C’est un professionnel chargé de faire la collecte, le traitement et la vérification d’une information avant de la diffuser. Cette régulation tant chantée par le Chef de l’Etat devrait s’accentuer au niveau des réseaux sociaux où tout semble être permis. Ou alors il y’a autre chose qui se cache derrière cette régulation ?

Le pouvoir qui veut baliser le chemin pour les prochaines élections veut avoir une mainmise sur la presse. Sinon comment expliquer cette fixette faite sur la presse nationale dans laquelle les acteurs des médias se sont déjà organisés pour l’assainir (Code de la presse, Cored, CNRA). S’il y’a secteur qui doit être nettoyé, c’est celui des réseaux sociaux où l’on est libre de tout dire et tout faire. Cette régulation ne devrait pas être un prétexte pour museler une presse.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Laisser un commentaire