Mendicité : Alassane Seck évoque la faiblesse de l’Etat du Sénégal devant le lobbying religieux

Le Secrétaire exécutif de la Ligue Sénégalaise de Défense des Droits de l’Homme (LSDH) Alassane Seck s’est prononcé sur la mendicité des talibés au Sénégal. Il pointe du doigt l’Etat, qu’il accuse d’être faible devant le lobbying religieux.

« La mendicité des talibés c’est presqu’un scandale. La persuasion de cette situation au Sénégal comparait à d’autres pays comme la Gambie à côté, nous sommes scandalisés. C’est l’Etat qui est très faible devant le lobbying religieux. C’est ça qui est scandaleux. Nous au niveau de la ligue, nous nous luttons contre la mendicité des talibés », martèle Alassane Seck.

Le Secrétaire exécutif de la LSDH n’agrée pas la démarche du pouvoir. Selon lui, l’Etat ne fait rien. « L’Etat fait ce qu’on appelle le sous-poudrage. Il ne fait rien. Il y a un an de cela, nous avions vu comment l’Etat ramassait les enfants dans les rues avec des camionnettes. C’est à la limite, drôle. C’est ridicule. Ça, c’est vraiment une gifle à l’Etat du Sénégal », dit-il.

La mendicité forcée est la forme la plus courante de traite des êtres humains au Sénégal. Human Rights Watch estime que plus de 100 000 talibés sont obligés de mendier.