Ministère de l’environnement : Abdou Karim Sall impose la terreur et l’omerta

Abdou Karim Sall peut être considéré comme « le ministre qui travaille contre les intérêts du Macky »…car pour lui « tout ce qui n’est pas APR est automatiquement viré du ministère de l’environnement et du développement durable (MEDD) ».Décidément le ministère de l’environnement marche à sens inverse des directives instruites par le chef de l’Etat Macky Sall. La structure dirigée par le ministre Abdou Karim Sall continue d’enregistrer des cascades de démissions dues à la manière dont la tutelle gère la maison. Des sources bien renseignées nous informent que le ministère est maintenant devenu une « base politique » où Abdou Karim Sall case ses militants et alliés politiques de Mbao.

Une de nos sources nous renseigne même que le ministre est tellement obsédé par la mairie de Mbao qu’il n’a même plus le temps de s’occuper de son poste de ministre de la République.
Pire encore, son ministère est tellement grippé par la politique politicienne qu’il n’arrive plus à organiser de grands événements environnementaux. Une situation qui a créé de nombreux frustrés au niveau MEDD et conduit à des cascades de démissions.

L’une des démissions les plus marquantes au niveau du ministère est sans doute celle de l’ancienne Directrice de l’environnement et des établissements classés (DEEC), Mme Marilyn Diarra, en octobre 2019.

Décrite comme une grande bosseuse et une personne proche du Président Macky Sall, Marylin Diarra a été nommée à la tête de la Direction de l’environnement et des établissements classés depuis l’avènement de la seconde alternance en 2012. Elle y est arrivée sous le magistère de l’écologiste Ali Haïdar alors ministre de l’Ecologie et de la Protection de la nature dans le premier gouvernement du président Macky Sall.

Ministère
Marilyn Diarra, la Directrice de l’environnement et des établissements classés (DEEC), au ministère de l’Environnement et du Développement durable, a quitté son poste en 2019

Contacté, par xibaaru, Mme Diarra dit avoir tourné la page du ministère de l’environnement et du développement durable.

Mais aussi il faudrait souligner aussi que bien avant le départ de Marilyn Diarra, c’est le directeur du Centre d’éducation et de formation environnementale (CEFE), Henry Lo qui avait jeté l’éponge.

6 gazelles oryx transférées dans sa réserve privée…

ministère
Des gazelles Oryx, une espèce protégée

Comme si le scandale des démissions ne suffisait pas au ministère de l’Environnement du développement durable, revoilà Abdou Karim Sall qui fait encore parler de lui.

Son DAGE politise le restaurant du ministère en virant une pauvre dame qui avait bénéficié du transfert de bail de l’ancien propriétaire mais dont le malheur est de ne pas être la militante du ministre.

Et un autre fait, aussi scandaleux que le précédent, mérite l’implication du président de la république… le ministre serait accusé d’avoir pris, au niveau de la direction des parcs, 6 gazelles oryx. Selon une source, Abdou Karim Sall les aurait transférées au niveau de sa réserve privée.

Selon une source de dernière minute, le ministre Abdou Karim Sall aurait reçu les gazelles Oryx le 5 mai passé.

Et des langues du ministère qui se délient déclarent que « l’ancien Directeur les lui avait refusées mais l’actuel directeur des Parcs a accepté. Mais malheureusement trois (3) d’entre elles sont décédées au cours du transport ».
Interpellé sur la question des gazelles, le DAGE Malick Sarr, dit ne jamais en avoir entendu parler. Mais selon lui, « le ministre Abdou Karim Sall qu’il connait ne ferait pas une telle chose ». (nous reviendrons sur cet élément)
Le Président doit impérativement mettre un coup de balai au ministère de l’environnement et du développement durable mais aussi rappeler le ministre Abdou Karim Sall à la raison car ce qu’il fait n’est pas dans ses intérêts.
Abdou Niakaar  pour xibaaru