Ultimate magazine theme for WordPress.

OMART contre SODAV…Ngoné Ndour traîne la presse en Justice

Madame Ngoné Ndour, PCA de la Société sénégalaise du droit d'auteur et droits voisins (SODAV)
0

La liberté de la presse se meurt au Sénégal. Pratiquer librement le métier de journaliste est devenu un véritable fardeau. Chaque jour des personnes utilisent tous les moyens possibles pour museler les hommes de médias. Cet acte posé par Ngoné Ndour va dans ce sens. La PCA de la Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav) a traîné une bonne partie de la presse en justice.

La sœur de la star planétaire, Youssou Ndour, accuse Xibaaru, Seneweb et « Lii Quotidien » de diffamation, juste pour avoir fait leur travail de journalistes. Et la PCA de la Sodav leur réclame la somme d’un milliard à titre de dommages-intérêts. Le seul tort de ces organes de presse c’est d’avoir osé relayer la plainte de la plainte portée par l’Observatoire de la musique et des arts du Sénégal (OMART) sur la gestion « nébuleuse » de la Sodav.

En effet, depuis l’arrivée de Ngoné Ndour à la tête de la Sodav, des artistes n’ont pas arrêté de dénoncer sur les tous les toits, la mauvaise gestion de la maison qui gère leurs droits. Certains vont même jusqu’à affirmer que c’est Youssou Ndour qui parraine la société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins.

C’est fort de ce constat que le Chef de l’Etat Macky Sall avait demandé un audit de la boite dirigée par Ngoné Ndour.

Avec tout ce bruit qui tourne autour de la société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins une horde de personnes s’est levée pour interdire à la presse d’informer les sénégalais de manière juste et vraie.

Mais ce qu’ils doivent savoir, c’est qu’en ces temps modernes, l’intimidation et le musèlement de la presse sont révolus.

laissez un commentaire