Ultimate magazine theme for WordPress.

Nigeria : 3 homos condamnés à mort par lapidation

0

Trois hommes, dont un homme de 70 ans, ont été condamnés à mort par lapidation par un tribunal islamique de la charia à Ningi, dans l’État de Bauchi situé au nord-est du Nigeria, qui les a reconnus coupables d’homos3xualité.

Le procès des condamnés identifiés comme Abdullahi Beti (30 ans), Kamilu Ya’u (20 ans) et Mal. Haruna (70 ans), a commencé le 14 juin 2022 après avoir été arrêté par des membres d’un groupe défendant les valeurs islamiques. Ils auraient plaidé coupables des charges retenues contre eux.

Après avoir entendu les déclarations des témoins ainsi que l’aveu de culpabilité des accusés, le juge de première instance, Munka’ilu Sabo-Ningi, les a condamnés à la mort par lapidation.

Cependant, le père de l’accusé de 20 ans a réfuté l’allégation selon laquelle son fils est un homos3xuel. S’adressant aux journalistes à son domicile, le père a déclaré que son fils avait reconnu l’infraction sous la contrainte alors qu’il était battu.

Il a déploré le fait que sa famille n’ait pas obtenu les services d’un avocat parce qu’elle n’en avait pas les moyens de s’en procurer un.

hom

« Mon fils ne faisait pas partie de ceux qui ont commis le délit d’homos3xualité. C’est plus tard que ceux qui l’ont arrêté l’ont mis en cause pour être parmi eux. Il a ensuite été arrêté et inculpé avec eux« , a-t-il déclaré.

Il a également affirmé que son fils était impliqué parce que lui le père faisait partie des personnes qui ont arrêté les deux autres condamnés.

« Je suis sûr que c’est parce que j’ai participé à l’arrestation des deux personnes, qu’ils ont décidé d’impliquer mon fils pour se venger de moi.»

Visiblement inquiet, il a déclaré que la famille fait tout ce qui est humainement possible pour que leur fils soit libéré avant l’expiration du délai de grâce de 30 jours accordé par le tribunal…

Il a cependant appelé les organisations de défense des droits civils et humains du pays à venir en aide à son fils qui est innocent de l’infraction, considérant qu’ils…Lire la suite ici

laissez un commentaire