Ultimate magazine theme for WordPress.

Ousmane Sonko…un danger de destruction massive

Ousmane Sonko le "tueur" de l'opposition
0

L’un des personnalités politiques les plus médiatisés, Ousmane Sonko semble perdre la raison. Le leader du parti des patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) est devenu un danger ambulant. Ces sorties hors-pistes sont devenues nombreuses au point qu’il s’enfonce dans les abîmes. Après s’être mis à dos les chefs religieux et la presse, le maire de Ziguinchor a trouvé de nouveaux ennemis avec qui ils comptent se battre. Cette nouvelle bourde de Sonko va couter très cher à Yewwi Askan Wi qui refuse d’ouvrir les yeux.

Ousmane Sonko panique ! Voilà un leader politique qui ne voit que le mal partout où il passe. Depuis l’éclatement de l’affaire Adji Sarr, dans laquelle il est accusé de viol, il perd le nord. Ils tirent sur tout et tout le monde. Les patriotes traitent tous les marabouts et chefs religieux qui ne sont pas contre Macky Sall de « vendus ». Et le commandant de cette troupe de fanatiques (Ousmane Sonko) a fait de la presse une de ses cibles. La preuve, il a promis de publier la liste de ce qu’il appelle la « presse corrompue ».

Mais depuis lors que nenni. Non seulement il n’a rien publié. Mais il fait mine d’avoir oublié la chose. En attendant de voir cette liste, le maire de Ziguinchor s’est encore lancé dans son jeu favori, s’attirer les foudres des autres membres de l’opposition. Dans une sortie malencontreuse, il a accusé les autres opposants d’être des corrompus. Pourtant, cette même opposition s’est battue bec et ongles pour lui. Mais rien d’étonnant chez le patriote en chef, il a le don de s’attirer les foudres de ces amis. C’est lui qui voulait fusiller les présidents avant de coaliser avec Wallu et les autres partis du système.

 

sonko

Cette nouvelle bourde de Sonko démontre non seulement son immaturité mais aussi son manque de respect envers les sénégalais. Si Macky Sall finance les autres membres de coalitions, le leader se Pastef devrait dire aux sénégalais qui finance son parti, qui paie ses gardes du corps et qui couvre ses frais de déplacement. Cette opposition qu’il dénigre s’oppose au même titre que lui à Macky Sall. Le maire de Ziguinchor n’a aucun droit d’insulter les personnes qui ne partagent pas la violence de ses idées et ses actes.

Désormais, Sonko marche à visage découvert. Contrairement à ce qu’il prétend, il est obnubilé par le pouvoir. Pour y arriver, il ne reculera devant rien. Après avoir attaqué les Khalifes généraux et la presse, il se met à dos l’opposition. Malheureusement, cette bourde n’est pas restée impuni. Les « corrompus » ont porté la réplique au maire de Ziguinchor. Cette levée de bouclier et la colère des religieux à la veille des législatives placent la coalition Yewwi Askan Wi dans une très mauvaise position.

sonkoDe par ces erreurs de communication, Ousmane Sonko est devenu un mal qui ronge cette coalition de l’opposition. Mais les leaders de YAW semblent ne pas prendre conscience du danger qui les guette. Non seulement le patron de Pastef risque de noyer Yewwi mais il risque de faire perdre des voix à cette coalition. Les sénégalais ne pardonnent pas l’insolence des leaders politiques. Et avec les morts des événements du mois de mars, Sonko place Yewwi sur un siège éjectable.

Il est impératif d’arrêter le train fou de Sonko. Non content d’avoir envoyé des jeunes à la mort, il veut diviser le Sénégal. Ces discours ethniques résonnent toujours dans les oreilles. Ces accusations infondées contre la presse continuent de dégoûter les acteurs de ce secteur. Maintenant c’est l’opposition qu’il veut envoyer à la retraite pour faire cavalier seul. Si les sénégalais ne l’arrêtent pas c’est le pays qu’il mettra à feu et en sang. Car Sonko est la plus grande menace pour la stabilité du Sénégal !

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire