Ultimate magazine theme for WordPress.

Ousmane Sonko : génie de la Com mais…mauvais politicien

0

Ousmane Sonko continue de jouer sa part dans l’élection présidentielle du 25 février 2024. Le leader de l’ex Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) déroule sa stratégie depuis la prison. Dans une série de vidéos pré-enregistrées, il donne des indications à ses partisans en perspective à la prochaine élection. Cette manière que le maire de Ziguinchor a trouvé pour communiquer alors qu’il est en détention fait de lui un véritable génie en communication. Malheureusement, il traîne de nombreuses lacunes quant à sa manière de faire de la politique.

sonko

Ousmane Sonko a sorti une deuxième vidéo pour l’élection présidentielle. Dans celle-ci, le patriote en chef a dévoilé son choix pour ce scrutin. Bassirou Diomaye Faye est le candidat choisi par Sonko. Selon lui, il représente une nouvelle voie offrant une alternative au statu quo politique qui prévaut dans le pays depuis des années. Toujours selon lui, son numéro 2 est capable de transformer le Sénégal et de répondre aux besoins et aspirations de la population. Poursuivant son speech, il a souligné la nécessité de rompre avec les pratiques politiques traditionnelles et de mettre en place un gouvernement axé sur la transparence, la justice sociale et le progrès économique.

Ces séries de vidéos démontrent clairement comment Ousmane Sonko et son parti (dissous) sont de véritables stratèges en matière de communication. Les patriotes savent utiliser les réseaux sociaux. Ils sont devenus maîtres du monde virtuel. D’ailleurs, c’est ce qui a permis au maire de Ziguinchor de s’affirmer. Depuis son apparition sur la scène politique, lui et ses camarades ont fait de la «magie du clic et du clac» une arme contre la «toute puissance du fric». De nombreux intellectuels avaient même peur d’exprimer un avis négatif sur le leader de l’opposition radicale.

En diffusant des vidéos pré-enregistrées, Ousmane Sonko veut rester au cœur de la présidentielle. Il joue pleinement son rôle de meneur alors qu’il est en prison. Une bonne stratégie pour perturber les calculs de ses adversaires. Mais politiquement, ces enregistrements ont leur limite. Les électeurs ne sont pas tous sur les réseaux sociaux. Pour réussir à toucher le maximum de sénégalais, il faut impérativement se battre sur le terrain. Chose que lui et son candidat, Bassirou Diomaye Faye, ne pourront pas faire depuis leur cellule. Et les jeunes qui sillonnent les rues n’ont pas les atouts pour convaincre la masse.

sonko

Revenant sur le choix de Diomaye, Ousmane Sonko a fait une grosse erreur de calcul. Les dernières élections ont démontré que le numéro 2 de l’ex Pastef n’a pas ce qu’il faut pour se battre contre des mastodontes. Avec tout l’arsenal du parti dissous, BDF n’a pas été en mesure de remporter une élection pour être maire. Un tel leader aura du mal à s’imposer devant des personnes qui ont été ministres et premiers ministres. Les adversaires des patriotes sont de politiciens rompus à la tâche. Ils ne laisseront aucune marge de manœuvre à des novices.

Si Ousmane Sonko était un grand politicien, au point de prédire sa situation actuelle, il pouvait éviter la case prison. Galvanisé par les jeunes, il a délaissé la politique. Le populisme a poussé le patriote en chef à s’en prendre à un État plus fort que lui. Tous les derniers discours du maire de Ziguinchor ont tourné autour du combat et de la révolution. Des propos qui ont poussé beaucoup de sénégalais à prendre leurs distances avec ce parti dissous. Ce sont des dérapages du leader de l’opposition radicale qui ont compromis le «projet». Alors que les carottes sont cuites, il tente de se rattraper.

Ce nouveau Ousmane Sonko qu’on voit sur ces séries de vidéos, avait beaucoup de chances de remporter cette élection. Mais en se lançant dans un bras de fer avec l’État, il a tout perdu. Un politicien aguerri aurait dû anticiper les conséquences de ses actes. Contrairement à ce qu’il pense, 2024 est loin d’être gagnée d’avance. Ce n’est pas Bassirou Diomaye Faye qui va changer cette situation. Il est handicapé par son manque d’expérience et sa situation de détenu. Cette élection sera pleine de surprises !

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra