PDS : La chute programmée aux enfers

Rien ne fonctionne plus au Parti démocratique sénégalais (PDS) qui se dirige lentement et même très lentement vers une mort certaine. Le PDS a toujours fonctionné au rythme de son fondateur, Me Abdoulaye Wade, ancien Président de la République. Au PDS, il n’y a qu’une « seule constance », c’est Me Abdoulaye Wade. Ainsi, a-t-on toujours clamé dans les rangs de ce parti.

C’est à se demander, si le PDS dont tous les biens sont immatriculés au nom du Président Me Abdoulaye Wade survivra à ce dernier. Me Abdoulaye Wade, compte tenu de l’âge et de son rang d’ancien Président de la République ne peut plus pour un oui ou un non, descendre dans l’arène politique. Ce qui cause un vide au sein du PDS.

Qui, en dehors de Me Abdoulaye Wade pour prendre des décisions politiques dans ce parti ?

Ainsi, ce qui était devenu le principal parti d’opposition au Sénégal avant d’occuper ensuite le pouvoir, connait une chute d’enfer. Le Parti a été évincé du pouvoir depuis 2012. Depuis, il court très lentement vers une mort certaine. En dehors de Me Abdoulaye Wade, personne pour tenir les rênes de ce parti.

Le PDS se trouve aujourd’hui plongé dans une léthargie profonde. Depuis que Me Abdoulaye Wade est entré dans le silence, rien ne bouge plus dans ce parti. Certainement, c’est ainsi qu’en a voulu Me Abdoulaye Wade lui-même qui a tout fait pour que son parti fonctionne ainsi. Me Abdoulaye Wade a fait de son Karim Wade son successeur désigné à la tête du PDS pour en faire le futur Président de la République du Sénégal. Or, ce dernier se trouve dans un exil doré au Qatar pour fuir ses démêlés avec la justice sénégalaise.

Me Abdoulaye Wade a tout fait et a réussi à faire quitter le parti libéral, tous ceux qui sont censés s’opposer à l’ascension de son fils Karim Wade. De Pape Samba Mboup à Oumar Sarr, la liste des bannis du PDS, plongé dans le coma, est longue.

La rédaction de Xibaaru