Revue de presse…Sonko et son immunité parlementaire à la UNE

Un vendeur de journaux dans les rues Dakar

Les quotidiens de ce weekend mettent l’accent sur l’affaire du député Ousmane Sonko, accusé de viol par une employée d’un salon de massage, mais qui a refusé hier de recevoir la convocation de la commission ad hoc chargée de lever son immunité parlementaire.

« Levée de l’immunité parlementaire du leader de Pastef-Sonko déchire la convocation de la commission prévue lundi », titre Les Échos, expliquant que le député à dit au motard qui lui avait amené la lettre: »Je ne peux pas recevoir la convocation ».

« Travaux commission pour lever immunité de Sonko-Foire d’empoigne. Ousmane Sonko refuse une convocation pour lundi, à l’Assemblée nationale. Les plénipotentiaires du pouvoir, de l’opposition et des non-alignés ne s’entendent sur rien », détaille EnQuête à sa Une.

Sud Quotidien renchérit: »Commission ad hoc-Sonko déchire la convocation de l’Assemblée ». Ce journal informe que l’administrateur de Pastef, Birame Soulèye Diop est en garde à vue et le ministre de l’Intérieur place Adji Sarr, accusatrice de Sonko, sous surveillance policière.

Pour L’As, même s’il refuse de prendre la lettre de la commission ad hoc, « Sonko est convoqué lundi à 10 heures ».

De son côté, Source A dissèque les « griefs invoqués » par Sonko qui, selon le journal, « n’a pas aimé qu’on lui ait fait parvenir la convocation, alors que les membres de la commission ad hoc n’ont pas fini de plancher sur leur méthodologie de travail ».

À propos de cette affaire Sonko, Libération estime que « ça part dans tous les sens ».

En attendant, La Tribune informe que « le Gouverneur de Dakar interdit la vente de carburant dans des récipients » parce qu’il y a des risques de manifestations.

« Menaces sécuritaires dans la capitale-La vente de carburant au détail en bidon interdite. Le Gouverneur veut prévenir les actes de guérilla urbaine des Sonkolès », renchérit Vox Populi, faisant dire à Walf Quotidien qu’avec cette décision, « la frousse s’empare du pouvoir ».

Source APA