Procédure pénale ouverte contre le patron de la FIFA

Les choses ne sentent pas bon pour Gianni Infantino. Le président de la Fifa fait l’objet de poursuites judiciaires pour abus d’autorité, violation du secret de fonction, entrave à l’action pénale et instigation à ces infractions. Stefan Keller, le procureur suisse nommé fin juin, a acté l’ouverture d’une procédure judiciaire à l’encontre du président de la Fifa. Après le dépôt de plusieurs plaintes, il a estimé que les soupçons de collusion entre le patron du football mondial et le procureur général suisse Michael Lauber étaient suffisants pour justifier l’ouverture d’une procédure pénale.