Réforme du CFA : « La France a tué le projet de monnaie unique de la CEDEAO »

La nouvelle monnaie de l’UMOA, l’Eco entrera en vigueur en 2020 selon Emmanuel Macron et Alassane Ouattara. Selon l’ex Gouverneur de la BCEAO DACOURY-TABLEY Philippe-Henri, « La France A Décidé De Tuer Dans L’œuf Le Projet De La Monnaie Unique De La CEDAO »

« Ce qui a été annoncé n’est ni une réforme, ni une réformette. C’est rien du tout, ou plutôt c’est de la prestidigitation, de la poudre aux yeux. Voyons! On débaptise le F FCFA et on le rebaptise ECO et on croit que c’est tout, le tour est joué. Un nom ne change pas la nature de la chose nommée.

Quant au retrait des représentants français des instances de l’UMOA, il ne signifie pas la fin de l’influence multiformes et des moyens de pressions de la France sur ses anciennes colonies. Cette mesure prise par Macron ne réduira en rien le diktat de la France sur les pays de la Zone Franc.

C’est ce flou artistiquement créé qui fait croire qu’on a volontairement mis de l’eau dans le gaz pour coincer la réalisation du projet de la CEDAO qui, pour la France et ses affidés, constitue une menace réelle pour le F CFA.

L’ECO, version Macron-Ouattara, risque ainsi de rester circonscrit aux actuels pays de l’UMOA. En effet, il est inimaginable de croire, un seul instant, que le Nigéria, le Ghana et la Guinée etc.., accepteraient aujourd’hui de se mettre volontairement sous le joug colonial de la France.

En définitive, la France a décidé de tuer dans l’œuf le projet de la monnaie unique de la CEDAO, ce sera peut-être le cas, mais il n’est pas du tout évident que son propre projet de l’ECO-F CFA, frappé d’un péché originel infamant,  prenne corps et s’épanouisse.

En tout état de cause, comme il en est de leur liberté, il revient aux populations d’arracher, sans compromission, leur sortie de la Zone Franc. »