Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…Les syndicats d’enseignants à la UNE

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

Plusieurs journaux du lundi 28 février 2022 ont mis le focus sur la décision de certains syndicats d’enseignants de lever leur mot d’ordre de grève après un accord signé avec le gouvernement.

’’Accords sur la rémunération des enseignants : l’enveloppe passe de 69 à 98,8 milliards de FCFA’’, affiche à sa Une le Soleil, précisant qu’une partie des mesures financières prennent effet à partir du 1er mai 2022.

enseignant

Cinq syndicats du G 7, une coalition regroupant les principaux syndicats du secteur de l’enseignement au Sénégal, ont décidé de lever leur mot d’ordre de grève, après avoir signé vendredi tard dans la soirée un accord sur la base des propositions faites par le gouvernement.

Les cinq signataires de cet accord sont le SELS, le SELS/A, le SNELAS / FC, l’UDEN et le SIENS.

En revanche, les syndicats du moyen secondaire, le SAEMS et le CUSEMSS, ont pris acte des propositions annoncées par le gouvernement et ont décidé de rendre compte à leurs bases.

’’Fin de la crise scolaire : le pays à l’écoute du CUSEMS et du SAEMSS’’, dit L’AS qui lui aussi souligne que les engagements pris par l’Etat devraient prendre effet à compter du 1er mai.

Dans le journal, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, assure que ’’les engagements signés seront respectés sur l’échéancier sur lequel, on s’est accordé’’.

Selon Vox Populi, ’’le CUSEMS et le SAEMSS consultent leur base aujourd’hui’’. L’UNAPESS (Union nationale des associations de parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal) appelle ces deux syndicats à ’’rejoindre les autres syndicats pour que cette crise puisse être résolue de manière définitive’’.

Sud Quotidien parle de ’’dégel à géométrie variable’’. ’’La crise scolaire n’est pas encore totalement résolue’’, écrit la publication qui note qu’’au terme de la rencontre entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants du G7 vendredi dernier, ’’seuls 5 syndicats ont décidé de lever leur mot d’ordre de grève après les propositions du gouvernement’’.

Pour le quotidien Bës Bi Le jour, l’absence de confiance est ’’le grand écueil’’. ’’’’5 sur les 7 syndicats d’enseignants ont décidé de lever leur mot d’ordre. Le CUSEMS et le SAEMSS attendent le retour de leur base. Mais il faut noter que la méfiance entre les parties explique, en grande partie, les lenteurs notées pour la signature des accords’’, écrit le journal.

Walfquotidien note des ’’divisions au tableau’’. Selon ce journal : les propositions du gouvernement ’’ont été jugées satisfaisantes par cinq syndicats qui, séance tenante, ont signé le protocole d’accord mettant un terme à leur mot d’ordre de grève’’.

Il précise qu’il s’agit de l’Union démocratique des enseignantes et enseignants du Sénégal (UDEN), du Syndicat des inspectrices et inspecteurs de l’éducation et de la formation du Sénégal (SIENS), des deux Syndicats des enseignants libres du Sénégal (SELS et SELS/A) et enfin du Syndicat national des enseignants en langue arabe du Sénégal (SNELAS/FC).

’’Ces derniers ont accepté de regagner les salles de classe à partir de ce matin’’, ajoute la publication qui constate par contre, que ‘’les secrétaires généraux du SAEMS et du CUSEMS ont refusé de signer le protocole. Ils ont décidé de consulter d’abord leurs bases’’.

Source APS

laissez un commentaire