Ultimate magazine theme for WordPress.

Bonne nouvelle ! Des scientifiques trouvent un remède contre la calvitie

0

Des scientifiques pensent avoir un remède contre la calvitie…

Récemment, l’équipe scientifique de l’Université nationale de Yokohama au Japon a affirmé être parvenue à trouver un remède contre la calvitie.

Une équipe scientifique japonaise affirme avoir trouvé un remède pour lutter contre la calvitie grâce à la culture en laboratoire de follicules pouvant être greffés sur le crâne d’une personne chauve et déclencher une repousse capillaire.

Voici une nouvelle qui devrait mettre du baume au cœur à de nombreux hommes ! Récemment, l’équipe scientifique de l’Université nationale de Yokohama au Japon a affirmé être parvenue à trouver un remède contre la calvitie.

S’appuyant sur leurs expériences, les scientifiques espèrent que des follicules cultivés en laboratoires s’avèreront, dans un futur proche, d’une grande aide dans la repousse des cheveux perdus.

Une technique révolutionnaire…

scientifique

Selon eux, la calvitie pourrait bientôt appartenir au passé. Les scientifiques de l’Université nationale de Yokohama au Japon ont utilisé des cellules embryonnaires de peau de souris pour concevoir ce qui apparait comme un remède potentiel à la calvitie. Après avoir fait pousser des follicules pileux dans des boîtes Petri, l’équipe pense désormais que cette méthode serait applicable aux cellules humaines.

Une découverte majeure

Les chercheurs ont notamment modifié la disposition des cellules épithéliales et mésenchymateuses pouvant interagir les unes avec les autres pour permettre aux follicules pileux de se développer. Les cellules épithéliales sont un type de cellule recouvrant les surfaces du corps, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, tandis que les cellules mésenchymateuses se trouvent dans la moelle osseuse et sont vitales pour fabriquer et réparer les tissus squelettiques tout en ayant de nombreuses autres utilisations potentielles. Les scientifiques ont également ajouté une faible concentration de Matrigel, qui est utilisé depuis plus de 40 ans dans différentes applications de culture cellulaire.

Une efficacité proche de 100%

Implantés dans la peau de souris, les follicules cultivés en laboratoire en ont ensuite généré de nouveaux, impliquant que les germes du follicule pileux « ont une capacité de néogenèse pileuse » commentait l’équipe. Au total, les follicules implantés ont généré plus de follicules pileux et de tiges pileuses avec une efficacité proche de 100% et contribuant à une repousse d’environ 3 mm en seulement 23 jours. Autrement dit, si le traitement fonctionne chez l’homme, il serait presque infaillible. Désormais, la prochaine étape consiste à recréer l’expérience en utilisant des cellules humaines. Cependant, l’équipe craint qu’il n’y ait des problèmes éthiques concernant la récolte de cellules humaines ce qui pourrait stopper les recherches.

Une question d’éthique

Néanmoins, même si la recherche n’en est qu’à ses balbutiements, l’équipe espère que les follicules cultivés en laboratoire pourront être greffés sur la tête d’une personne chauve et permettre aux cheveux perdus, de repousser. Cette technique pourrait ensuite être appliquée en vue de remédier aussi bien à la calvitie masculine qu’à l’alopécie rapporte le journal Mirror. Plus de 80 % des hommes perdent leurs cheveux tout au long de leur vie, et près de la moitié des femmes sont également touchées. Cette perte est si fréquente qu’à 35 ans, les deux tiers des hommes déclarent être dans cette situation. Aussi, si l’expérience s’avère probante, elle aidera non seulement les…lire la suite ici

 

laissez un commentaire