Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko « viole », menace l’état, humilie la police…un fait inédit

1

C’est du jamais vu au Sénégal…Un simple politicien, ancien inspecteur des impôts, est devenu la terreur au Sénégal. Ousmane Sonko est craint de tout le monde ; personne n’ose le critiquer sinon son armée virtuelle vous harcèle, vous menace et vous jette en pâture. Mais cela ne s’arrête pas à ses mercenaires de la toile…Ousmane Sonko lui-même, est le premier qui menace nos institutions, du président de la République aux Policiers en passant par les magistrats…et il le fait en toute impunité.

Voici quelqu’un qui menace et « viole » une fille…puis il se promène en toute liberté continuant même de narguer les autorités en les menaçant d’une seconde vague plus meurtrière que la première qui a fait 14 morts. L’affaire Adji Sarr, mal gérée par des avocats de la défense en quête de popularité et par une justice hésitante et peureuse, a fini de consacrer l’opposant Ousmane sonko comme l’homme le plus craint du Sénégal. Et fort de cette notoriété, l’homme continue de narguer les autorités et pousse le bouchon un peu trop loin en humiliant notre vaillante police…

Comment Ousmane Sonko peut-il se permettre d’arrêter quelqu’un qui dit qu’il est policier ? Et ce même Sonko se permet de confisquer son téléphone : « Le leader de Pastef a fait un live, depuis chez lui, pour annoncer qu’ils ont, lui et ses hommes, interpellé un homme qui était en faction devant le siège du Prp, où ils tenaient leur conférence de presse. L’homme les filmait discrètement. Quand ils lui ont demandé son identité, l’individu leur a dit qu’il est agent de police. Ils ont confisqué son téléphone » a raconté Ousmane Sonko…

Dans une conférence de presse ou tous les médias présents, enregistrent et filment, pourquoi Ousmane Sonko s’en prend-il à un policier qui a le droit de filmer ? Eh oui, la police a le droit de filmer toute manifestation. Que cache Ousmane Sonko pour ne pas que la police filme ce que toute la presse filme. Ousmane Sonko l’a fait à dessein pour humilier l’agent de police et par-delà lui, toute la Police nationale. L’objectif de Sonko étant de faire passer le pouvoir de Macky Sall comme un état policé.

En France, la police a le droit de filmer toute manifestation pour identifier les casseurs et même des bavures policières ; dans toutes les grandes villes des Etats-Unis, la police filme et se filme dans leurs interventions. Alors pourquoi au Sénégal, les journalistes ont le droit de filmer Sonko mais pas la police. Dans ce cas, Sonko devrait enlever toutes les caméras de surveillance qui jonchent la ville. L’arrestation du policier et la confiscation de son téléphone sont des délits et le leader du Pastef aurait dû être arrêté en flagrant délit d’outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions.

Mais malheureusement la police ne fait rien et Sonko se vante sur les réseaux sociaux d’avoir confisqué le téléphone que la police est allée récupérer : « Et les limiers sont devant chez lui pour revenir chercher le téléphone de l’agent de police » balance un journaliste. Quelle honte pour notre police nationale. Se faire humilier par un opposant qui montre son butin (téléphone du policier) sur les réseaux sociaux…C’est l’état qui est à genoux devant l’opposant.

Toutes les personnes soupçonnées ou accusées de viol sont en prison en attente de leur jugement, tous sauf…Ousmane Sonko. Il passe entre les mailles du filet quand il insulte le président de la République. Il nargue notre justice les accusant d’être à la solde du pouvoir. Pour lui « L’assemblée nationale, c’est une zone de non-droit budgétaire » et il accuse notre illustre hémicycle: « Tout le monde sait qu’il y a du blanchiment d’argent à l’Assemblée nationale ». Et maintenant c’est la Police nationale qui est humiliée par Sonko…

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)