Tensions SENELEC–AKILEE : La méthode pour virer Mouhamadou Makhtar Cissé du gouvernement

La guerre est ouverte entre l’actuel directeur général de la SENELEC Pape Mademba Bitèye et son ministre de tutelle Mouhamadou Makhtar Cissé qui fut son prédécesseur à la tête de la société d’énergie. A l’origine de cette guerre, le contrat liant SENELEC à AKILEE et signé depuis trois ans déjà. Une guerre qui ne livre cependant pas toutes ses vérités. Lors de la signature de ce contrat, Pape Mademba Bitèye aujourd’hui directeur général de la SENELEC était membre du Conseil d’administration de cette société, et l’avait approuvée sans réserve. Qu’est-ce qui s’est passé entre temps ?

Aujourd’hui, ce contrat est déchiré en mille morceaux par l’actuelle direction générale de la SENELEC dont le directeur général n’est personne d’autre que Pape Mademba Bitèye. Qu’est-ce qui a bien pu changer entre temps pour que Pape Mademba Bitèye change subitement de fusil d’épaule ? L’affaire est loin d’être banale et mérite d’être traitée en toute rigueur. Derrière elle, se cachent à n’en pas douter des intérêts inavoués. Il est très clair que Pape Mademba Bitèye que Mouhamadou Makhtar Cissé a réussi à mettre à la tête de la SENELEC, ne peut se permettre à désavouer à ce point ce dernier devenu son ministre de tutelle.

Le contrat liant la SENELEC à AKILEE tel qu’il avait été signé, il y a trois ans, devait porter sur dix ans. Il consistait à déployer un système de comptage intelligent constitué à terme, entre autres de 2 742 600 compteurs, s’appuyant sur des logiciels appartenant à la dernière. AKILEE est une société de droit sénégalais dont 34% des actions appartiennent à la SENELEC.

Pourquoi donc tout ce tohu-bohu ? il est clair que Pape Mademba Bitèye a décidé de lâcher celui qui a été jusqu’ici son mentor. Ce qui montre que malgré la guerre que livre en ce moment le Sénégal contre l’invasion du covid-19 sur le territoire national, il existe toujours des manœuvres. C’est comme qui dirait que le chemin est en train d’être balisé pour virer Mouhamadou Makhtar Cissé du gouvernement en s’appuyant sur le levier devenu Pape Mademba Bitèye.

La rédaction de Xibaaru