Ultimate magazine theme for WordPress.

Thiès : Babacar Diop en guerre contre les occupations irrégulières

0

Le temps d’une vaste opération de désengorgement menée presque toute la soirée du vendredi 20 au samedi 21 janvier 2023, le maire de Thiès n’a pas lésiné sur les moyens pour remettre de l’ordre dans les grandes artères de la cité du rail. « Faire des Thiès la première ville touristique, industrielle, économique et sociale, politique du pays ». C’est l’ambition du maire de la ville Dr Babacar Diop, qui se dit convaincu que « la ville aux-deux-gares peut bien devenir la capitale économique du pays, avec l’aéroport international Blaise Diagne, l’université Iba Der Thiam, entre autres ».

Toutes les équipes techniques et les forces de l’ordre ont été mobilisées à l’occasion de cette opération qui s’est poursuivi durant tout le week-end. Dr Babacar Diop fait savoir qu’« après mon élection j’ai considéré que le cadre de vie était une priorité chez moi. Et dans mon projet de ville, j’ai trouvé à Thiès un cadre de vie agressé. Aussitôt j’ai pensé, en tant que maire, que je devais agir pour protéger ce cadre de vie ». C’est pourquoi, dit-il, « au lendemain de notre élection nous avions lancé une grande opération de nettoiement, ensuite deux autres intitulées ‘’Ville Lumière’’ et ‘’Ville Intelligente’’ avec l’installation de wifi à la Promenade des Thiessois. Tout ceci, c’est bon, il nous faut avoir une ville propre, mais nous devons aussi avoir une ville organisée ».

D’où la nécessité d’engager cette grande opération de désengorgement pour, selon le maire, « enlever les épaves, les véhicules qui sont en panne, des objets encombrants mais aussi les supports publicitaires qui ne sont pas en règle ». Babacar Diop estime qu’« on ne saurait tolérer le désordre total à l’intérieur d’une ville » car, selon lui, « une cité, c’est des normes, elle doit être organisée ». Il dit « avoir décidé de lancer cette opération de désengorgement qui se déroulera pendant 3 jours, vendredi, samedi et dimanche, pour donner un visage nouveau à cette ville, avoir une ville organisée, dans laquelle le cadre de vie est protégé et agréable ». Il assure, pour cette opération, « n’avoir rencontré aucune réticence », parce que, souligne-t-il, « on est gouverné, tous, par des lois et cette opération, on la prépare depuis plusieurs mois, il y a eu beaucoup de sommations face à la densité des occupations irrégulières dans cette ville où on a laissé les gens faire ce qu’ils voulaient ».

Dr Babacar Diop dans les colonnes du journal Le Témoin s’engage, sur fonds propres, à « lancer les travaux de réhabilitation du jardin de Myké-Land, de l’Agora, du jardin et de l’avenue du Caen, pour donner plus de possibilités aux Thiessois ». Il rappelle qu’« aujourd’hui on a fait un pavage à la dimension de notre ville » et indique : « Quand on travaille pour Thiès, il faut avoir du respect pour la Cité et ses habitants. En tout cas, moi, j’ai un grand respect pour ma ville, donc une belle opinion, une grande idée de cette cité, ce qui fait que nous allons continuer de nous battre pour changer le visage de cette capitale du rail et construire une belle et nouvelle Cité de Thiès ».

laissez un commentaire