Trafic international de véhicules volés : La Douane aux trousses d’un réseau

Les douaniers ont pour le moment saisi cinq véhicules de luxe volés et arrêtés des individus en 24 heures au Port de Dakar et sur le Corridor Dakar-Bamako.
En fait, dans le cadre de la lutte contre le trafic international de véhicules volés et face à l’ampleur du phénomène à l’échelle internationale, les Douanes sénégalaises ont, depuis quelque temps, renforcé la surveillance et le contrôle des mouvements par fret maritime et par voie terrestre.
Les dispositions prises dans ce sens ont porté leurs fruits, rapporte un communiqué du Bureau des relations publiques et de la communication des Douanes. Lequel précise que les saisies ont été effectuées par la Subdivision des Douanes du Port autonome de Dakar. Celle-ci, a déjoué, ce mercredi 02 octobre 2019, aux environs de 23 heures, une tentative de déversement frauduleux de deux véhicules sur une aire de stationnement située à Mbao.
D’après la Douane, lesdits véhicules, une Range Rover et une Peugeot 3008, étaient dans un conteneur déclaré en transit vers le Mali.
Le modus operandi des mis en cause consiste à déclarer des effets personnels alors qu’en réalité, il n’y avait dans le conteneur que les trois véhicules non déclarés et non manifestés.
Selon les gabelous, après les formalités au Port, le propriétaire et le chauffeur ont pris la route pour emprunter le corridor Dakar Bamako ignorant qu’ils étaient filés . « Arrivé à hauteur de Mbao, le propriétaire, profitant des faveurs de la nuit et de la météo, a sommé le chauffeur de s’arrêter. Avec l’aide d’un autre individu, présent sur les lieux et manifestement contacté par lui-même à cet effet, il a tenté de rompre le plomb pour faire descendre les véhicules », rapportent les Douanes.
Selon toujours les soldats de l’Economie, l’intervention coordonnée de Dakar extérieur et la Cellule de centralisation des acquits à caution de la Subdivision de Dakar Port, a permis de stopper l’opération et d’arrêter les deux individus.
« Les premières investigations menées de concert avec Interpol ont révélé que les deux véhicules sont volés et que les types et marques de véhicules déclarés ne sont pas conformes aux modèles découverts dans le conteneur », renseigne le Brpc ; qui rappelle que 24 heures auparavant, plus précisément le mardi 01 octobre 2019, trois véhicules de marque Toyota dont deux modèles C-HR Hybride et un RAV4 Hybride avaient été saisis. « Les trois véhicules sont rapportés volés selon les résultats des investigations menées toujours en collaboration avec le Bureau central national Interpol de l’Organisation internationale de la police criminelle », précise la note.