Transports aériens: Le SUTTAAAS remercie Macky pour les mesures fortes

Communiqué du Syndicat Unique des Travailleurs du Transport Aérien et des Activités Annexes du Sénégal (SUTTAAAS) sur les mesures prises par Macky pour interdire le licenciement économique et garantir le chômage technique

Depuis plusieurs semaines, le monde entier vit au rythme de la pandémie du coronavirus qui a semé et continue de semer inquiétude, anxiété et tristesse avec des milliers de morts et des pertes massives d’emplois. Le Covid-19 est une crise sanitaire grave qui aura des impacts humanitaires, économiques et sociaux inestimables.

Avec la quasi-fermeture des aéroports (plus 95% de baisse d’activités), le secteur de l’aviation civile est frappé de plein fouet avec des risques de pertes massives d’emplois et de revenus. Aujourd’hui, l’inquiétude est la chose la plus partagée dans le monde du travail.

Votre syndicat, le SUTTAAAS, fidèle à sa tradition historique de force de propositions et de mobilisation a relayé cette inquiétude dans une déclaration datée du 17 mars 2020. Dans cette déclaration, notre organisation syndicale, sollicitait la mise en place de mesures d’accompagnement pour les entreprises aéroportuaires ; mesures susceptibles d’éviter les faillites, le chômage technique et les licenciements économiques.

Face à la pauvreté des dispositions du code du travail relatives au chômage technique, le SUTTAAAS a  appelé au dialogue les employeurs et le gouvernement afin d’éviter les mesures lourdes de conséquences sociales en privilégiant le paiement intégral des salaires de mars, l’anticipation des congés annuels avec paiement immédiat et intégral de l’indemnité de congé, la réduction des heures de travail, le travail à temps partiel et le redéploiement de personnel.

Heureusement que les propositions du SUTTAAAS ont été entendues et fortement soutenues devant le Président de la République par notre centrale syndicale, la CNTS dont nous remercions, le Secrétaire General, le camarade Mody Guiro.

Le SUTTAAAS salue la publication de l’ordonnance N° 001-2020 aménageant des mesures dérogatoires au licenciement et au chômage technique durant la période de la pandémie du Covid-19.  En substance, cette ordonnance salutaire interdit tout licenciement économique durant la période du Covid-19  et garantit, en cas de chômage technique, une allocation dont le montant ne saurait être inférieur au salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG)  à 70 % du salaire moyen net des trois derniers mois d’activités.

Le SUTTAAAS, tient au nom de tous les travailleurs du transport aérien et des activités annexes à remercier et à féliciter, son Excellence le Président Macky SALL pour les fortes mesures prises.

Nous souhaitons que le Président réserve à notre secteur une place de choix dans la répartition des ressources du budget Covid-19 pour sauver, relancer et développer l’aviation civile de notre pays.

Le SUTTAAAS sera aux côtés des employeurs qui accepteront d’appliquer strictement les dispositions de l’ordonnance N° 001-2020.

Le SUTTAAAS demande à ses délégués du personnel et syndicaux de remonter au niveau de son Secrétaire Général, tous les éléments relatifs à la mise en œuvre de cette ordonnance dans les entreprises aéroportuaires. Le SUTTAAAS veillera sur demande des délégués du personnel à porter le combat contre les employeurs qui voudront profiter de cette crise pour faire une entorse aux acquis des travailleurs auprès de la Direction du Travail.

Le SUTTAAAS réaffirme aux employeurs et au Gouvernement, sa disponibilité au dialogue.

Le SUTTAAAS remercie le Ministre du Tourisme et des Transports Aériens pour sa disponibilité et son sens de l’écoute.

Le SUTTAAAS remercie pour sa disponibilité, le Bureau pour l’Afrique Francophone et la CEDEAO de notre fédération syndicale internationale, l’ITF que dirige le camarade Bayla SOW.

Le SUTTAAAS magnifie l’engagement des travailleurs face à cette pandémie qui d’une manière très professionnelle et malgré les risques n’ont jamais mis en avant leur droit de retrait.

Fait à Dakar, le 13 Avril 2020

Le Secrétaire Général

Alassane Ndoye