Un accidenté privé de soins par un médecin

Le politicien Abdoulaye Guissé est au niveau extrême de la colère à tel point qu’une plainte lui semble insuffisante pour réparer l’injustice dont il a fait l’objet. Hier, tard dans la soirée, lorsqu’il parlait avec «L’As», sa colère se faisait sentir à travers le trémolo de sa voix. Non seulement son fils de 17 ans, qui vient de réussir un test pour aller jouer au football en Angleterre, vient de subir un accident grave qui risque de saboter son avenir prometteur, mais il a assisté, impuissant à la souffrance atroce de son môme que le médecin de garde un certain Pape Matar Fall refusait de consulter.

« Il a fait un accident avant-hier vers 22heures sur la route de Mbour alors qu’il venait de réussir un test pour aller jouer en Angleterre. Il était allé faire ses adieux à deux de ces amis qui n’ont pas malheureusement pas survécu à l’accident. Il s’en est tiré avec plusieurs fractures» explique Abdoulaye Guisse. Evacué à l’hôpital de Mbour, le toubib a ordonné son transfert immédiat au Cto.

Lors du transfert l’ambulance est tombée en panne à hauteur de l’Arena. Il a fallu qu’une autre ambulance soit affrétée de Mbour pour que le garçon puisse accéder, quatre heures plus tard aux urgences du Cto. Sur place, d’après son père, le médecin de garde n’a même pas daigné de regarder son fils sous prétexte qu’il a accusé du retard. Malgré l’intervention du directeur de cabinet du ministre de la Santé, Aloyse Mbengue, le médecin s’est montré intransigeant, laissant le jeune homme était encore cloitré dans l’ambulance attendant que son père trouve une issue heureuse. « Je vais porter plainte contre Pape Matar Fall, le médecin de garde. Il ignore que la santé est un droit», a martelé Abdoulaye Guissé qui était en train de remuer ciel et terre pour sauver son fils.

Une enquête sera menée par les autorités compétentes pour situer les responsabilités et sanctionner sévèrement le cas échéant le fautif. On ne le dira jamais assez, le service dans nos hôpitaux est des plus mauvaises au monde.