Accusé par le journal « L’AS », Serigne Mboup apporte son démenti

Le patron du groupe CCBM a profité de son passage à l’émission matinale du groupe GFM pour donner sa version de l’accusation d’escroquerie brandit contre lui dans l’édition de mardi dernier du journal « L’AS ».

Disant regretter qu’une accusation aussi grave ait été portée à son encontre sans que les vérifications d’usage soit prises de la part de l’auteur de l’article, il a formellement démenti toute implication personnelle dans cette affaire qui ne le concernerait ni de près ni de loin. « C’est vrai qu’une telle plainte existe mais elle concerne une société qui appartient à deux de mes frères et dans laquelle je n’ai ni actions ni la moindre responsabilité depuis 2015. Si l’auteur de l’article avait pris la précaution élémentaire en la matière de m’interroger, il pouvait s’éviter pareille démarche diffamatoire et qui n’honore pas les professionnels de la communication » a dénoncé l’homme d’affaire fort remonté contre le patron du quotidien L’AS.

Une première charge avant d’enfoncer le clou « Je suis fondé à croire que diffuser l’information n’était pas la principale motivation du directeur de publication qui en dépit de ses engagements à mon égard reconnaissant s’être trompé n’a pas cru utile de publier le droit de réponse que je lui ai fait parvenir le lendemain. Pire je crois derrière cette publication qu’il y a une tentative de chantage et d’extorsion de fonds de quelqu’un qui n’a pas digéré mon refus de donner une suite favorable à ses propositions d’espaces publicitaires dans son quotidien. En tout état de cause je me réserve avec mes conseils de donner une suite judiciaire à ce procédé indigne d’un journaliste » a menacé le PDG du groupe CCBM.