Affaire des 94 milliards de FCFA : L’idiotie de Sonko sur l’OFNAC

S’il y a un personnage politique national fort dans l’art d’amuser la galerie, il s’agit bel et bien d’Ousmane Sonko, le leader du Pastef. Dans ce registre, le personnage sait fort bien jouer son rôle.  Faites-lui enfiler le manteau de l’acteur annonceur de plus gros canulars, et là vous serez tombés sous le charme du casting, tant il sait jouer son rôle à merveille. Tenez, le leader du Pastef n’a rien trouvé dans sa dernière trouvaille, que de ne tresser des lauriers à l’OFNAC. Cette institution de la République est devenue très fréquentable aux yeux d’Ousmane Sonko. Ne croyez pas n’avoir bien lu, lorsque Ousmane Sonko lance tous ces discours dithyrambiques à l’endroit de l’OFNAC devenu parmi toutes ces institutions de la République la seule fréquentable. Du reste, qui sait avec un fou du village tel que, Ousmane Sonko ?

Il faut dire qu’avec Ousmane Sonko, il ne faut s’attendre qu’au pire. Un personnage capable de brûler du jour au lendemain les objets qu’il adorait tant. Du reste que vaut toute cette bienveillance d’Ousmane Sonko à l’endroit de l’OFNAC ? Quoi donc, si ce n’est que l’OFNAC vient de transmettre sur le bureau du Procureur de la République, le dossier relatif à l’affaire des 94 milliards de FCFA le concernant, lui et Mamour Diallo. C’est parce qu’il pense que le peuple sénégalais peut-être si facilement manipulable, qu’Ousmane Sonko crie d’ores et déjà à la victoire.

De quelle victoire, s’agit-il ? A ce que tout le monde sait, à travers un tel acte, l’OFNAC n’a nullement indiqué que c’est Mamour Diallo le vrai coupable de cette affaire ou alors Ousmane Sonko, tant il feint de l’ignorer, en tant que partie dans cette histoire, n’est pas lui aussi innocenté. En effet, Ousmane Sonko ne parait pas lui aussi blanc comme neige dans cette affaire, alors qu’il est soupçonné d’avoir perçu des commissions illégalement.

Mince ! Est-ce qu’il ne s’agit pas d’une autre bataille d’opinion à laquelle veut se livrer le leader du Pastef qui a perdu bataille partout, et qui sait qu’il est poursuivi par Mamour Diallo pour diffamation ? En réalité, Sonko le sait mieux que quiconque. Même s’il en était, l’OFNAC peut dans un rapport noter l’insuffisance des preuves du dossier qu’il transmet au Procureur qui peut le classer sans suite.

La rédaction de Xibaaru