Alpha Condé gâche le 3ème mandat des présidents Africains

Echec de Condé pour un 3ème mandat en Guinée : Sérieux avertissement pour Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire et Macky Sall du Sénégal

Le Président de la République de Guinée-Conakry, M. Alpha Condé vient de reculer dans sa tentative de tripatouiller la Constitution de son pays qui devrait lui permettre de briguer un troisième mandat. Une belle victoire pour la démocratie, de tout le peuple guinéen, mais de toute l’opinion internationale, qui désavouent ainsi le Président Alpha Condé. La mobilisation de tous ces éléments a permis de faire reculer Alpha Condé. Un désaveu cinglant pour Alpha Condé qui tire ainsi la leçon qu’on ne peut pas manipuler pendant tout le temps son peuple.

En Guinée-Conakry, Alpha Condé était le symbole de la lutte de tout un peuple qui aspirait à la démocratie. Comme le démontre toute sa résistance face au régime du premier Président de la Guinée-Conakry après l’indépendance, M. Sékou Touré. Compte tenu, de toute la lutte qu’il a menée pendant tout le temps qu’il était dans l’opposition, Alpha Condé pourrait être considéré comme une icone dans son pays et en Afrique, à l’instar de Nelson Mandela. Seulement, pris par l’ivresse du pouvoir, il a commis l’erreur de trop en voulant manipuler à sa guise la Constitution de son pays en vue de se présenter à un troisième mandat. Le désaveu a été d’autant plus cinglant qu’ils ont été près de 2 millions de Guinéens à se mobiliser pour faire face à sa funeste entreprise de se présenter à un troisième mandat.

L’exemple de ce qui s’est passé en Guinée-Conakry doit pouvoir démotiver d’autres Présidents en Afrique dont le seul but est de manœuvrer pour pouvoir rester encore au pouvoir, quitte à tripatouiller la Constitution de leur pays. Sans doute que ce qui s’est passé en Guinée-Conakry va devoir inspirer le Président Macky Sall à effacer définitivement de sa tête toute volonté de vouloir briguer un troisième mandat à la tête de l’Etat du Sénégal, comme le souhaitent de nombreux de ses partisans. Les Sénégalais peuvent plus mobilisés que les 2 millions de Guinéens qui se sont dressés pour dire non à un troisième mandat de Alpha Condé. La leçon est également valable pour le Président Alassane Ouattara.

La rédaction de Xibaaru