Ultimate magazine theme for WordPress.

Amadou Ba…nouvelle cible des faucons du Palais et de la dynastie…

1

Comment la famille présidentielle met Amadou Ba dans l’embarras…

Le Premier ministre devrait surveiller ses arrières. Depuis que Amadou Ba a pris les commandes de la Primature, il est devenu la cible des faucons nichés au Palais. Ces personnes continuent toujours de voir en « l’homme fort » des Parcelles Assainies, un futur successeur de Macky Sall en 2024. Alors ils manœuvrent en silence pour torpiller ses chances avant la présidentielle. Ces faucons n’ont qu’une seule chose en tête, pousser le chef de l’Etat vers un troisième mandat suicidaire. Mais la véritable menace pour l’avenir politique de l’ancien ministre des Affaires Étrangères vient de la famille présidentielle.

amadou
Amadou Ba, Premier ministre du Sénégal

« Nous sommes en guerre », voilà ce que disait le président Macky Sall pour pousser les Sénégalais et les partenaires techniques Financiers (PTF)à donner de l’argent pour faire face aux effets de la pandémie de Covid-19. Malheureusement pour nous, cet argent sera détourné à d’autres fins personnelles. Des gens, sans aucun scrupule, se sont servis comme bon leur semblait. Ils se sont sucrés sur le dos des Sénégalais qui peinent toujours à joindre les deux bouts. Épinglés par la Cour des comptes, les personnes qui ont donné leur argent, attendent toujours des sanctions.

Des sanctions qui ne risquent pas d’arriver de sitôt. Car le « tout-puissant » Mansour Faye est cité dans ce rapport. Protégé par la première dame, le maire Saint-Louis est une catastrophe nationale au cœur du gouvernement d’attaque de Amadou Ba. L’accident de Kaffrine qui a couté la vie à 41 personnes est le dernier aveu d’échec de Mansour Faye, ministre des Infrastructures, Transports Terrestre et du désenclavement. Depuis qu’il occupe ce ministère, il a pris plusieurs mesures qui pouvaient permettre d’éviter ce drame. Malheureusement, il est tellement faible devant la mafia des transporteurs qu’il a les mains liées. Ce qui risque de conduire à d’autres drames.

Ce qui ne sera pas sans conséquence pour le premier ministre. Comme l’a annoncé Xibaaru dans édition précédente, Amadou Ba ne peut pas virer Mansour Faye du gouvernement sans l’aval de son beau-frère. Cette situation de crise servie au PM, le met dans l’embarras. Si Amadou Ba acte le limogeage de Mansour le «gaffeur», il entre par la grande porte dans l’histoire. Et cela renforcerait sa personnalité pour 2024. Par contre s’il laisse ce ministre-catastrophe dans son gouvernement, il aura un boulet jusqu’à la chute de Macky. Aux yeux de nombreux Sénégalais, il est juste un PM par défaut incapable de prendre certaines décisions tout seul.

Ce qui a toujours été la stratégie de Macky Sall. Exposer toutes les personnes capables de lui succéder en 2024 pour augmenter ses chances pour le troisième mandat. Aminata Touré a été la première à passer sous le tracteur. Après avoir fait le tour du Sénégal et battu campagne pour Benno Bokk Yakaar, elle sera éjectée au profit de Amadou Mame Diop. Le nouveau président de l’Assemblée nationale, poste qui devait revenir à Mimi Touré, est inconnu au bataillon. Et maintenant c’est au tour de Amadou Ba, l’éternel cible des faucons du Palais, d’être dans le viseur présidentiel.

amadouAmadou Ba a toujours été soupçonné par les faucons du palais comme étant celui qui va succéder à Macky Sall en 2024. C’est pour cela que des personnes tapies dans l’ombre font tout pour le mettre en mal avec le président mais aussi avec le peuple. Macky, qui joue le jeu des faucons, cherche le bon timing pour mettre Amadou Ba hors de course.

Le cas Mansour Faye et le front social en ébullition pourraient coûter cher aux ambitions présidentielles du Premier ministre. Ce, parce que l’homme fort des Parcelles, est au-devant de ces dossiers chauds. Un échec du gouvernement serait un échec de Amadou Ba. Par conséquent, il aura des tâches noires dans son CV. Ce qui doit le pousser à surveiller davantage ses arrières s’il ne veut pas être surpris.

La famille présidentielle est un véritable problème. La première dame est accusée de diriger le pays dans son petit coin. Mansour Faye est au cœur de tous les scandales. Aliou Sall est toujours poursuivi par le scandale pétrolier. Et Macky Sall cherche par tous les moyens possibles à écarter les obstacles au troisième mandat. Il sera très difficile pour Amadou Ba, un candidat présidentiable pour 2024, de sortir de ce cercle de feu sans aucune égratignure.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)