Ultimate magazine theme for WordPress.

And Gueusseum bande les muscles contre le Directeur de l’hôpital de Ourossogui

(ASAS) SUTSAS-SUDTM-SAT-SANTE/D- CNTS/Santé AND GUEUSSEUM
0

Mémorandum de la marche nationale de And Gueusseum à Matam Mercredi 27 octobre 2022

and gueusseum

Mémorandum

A Madame le Ministre de la Santé et de l’Action sociale s/c de Gouverneur de Région

Les années 2021 et 2022 ont particulièrement éprouvé les travailleurs de la santé et de l’action sociale de la région de Matam dans l’exercice de leurs fonctions particulièrement les militants de And Gueusseum. Les populations ne sont pas en reste car constamment privées de soins, un de leurs droits fondamentaux.

Cette situation est née des suites réservées au préavis de grève du SUTSAS déposé le 23 octobre 2021 qui avait pour objet :

  • l’insécurité grandissante au niveau des structures de santé ;
  • le remboursement de la facture CMU pour les districts de Thilogne et Ranérou ;
  • la situation au niveau de l’hôpital de OUROSSOGUI.

Suite à l’intervention de plusieurs autorités de la région administratives, territoriales et coutumières, surtout après la rencontre que vous aviez initiée au mois de février 2022 à la Préfecture, les deux premières questions ont connu des évolutions notoires.

Cependant la situation à l’hôpital de Ourossogui n’a pas connu d’évolution de la seule responsabilité du Directeur.

gueusseum

Pour rappel le Directeur, neuf (09) mois seulement après sa prise de fonction, a trouvé l’opportunité d’augmenter unilatéralement ses primes les faisant passer de 650 000F à plus d’un million de francs et de permettre au Président du Conseil d’Administration (PCA) dudit établissement de percevoir une indemnité mensuelle de 500 000F tout en refusant catégoriquement une augmentation pour le reste du personnel qui pour autant, en se serrant la ceinture plusieurs années avant sa prise de fonction, a produit ces considérables ressources hospitalières qui ont aiguisé son appétit.

La foudre du Directeur s’est abattue sur Monsieur Amadou Lamine SANO, Secrétaire général du SUTSAS de l’hôpital, par ailleurs Président de l’Assemblée de région And Gueusseum de Matam mais aussi, Chef du service des soins infirmiers (CSSI) de l’Hôpital de Ourossogui, à cause de son refus de cautionner une telle forfaiture en le démettant fortuitement de son poste de CSSI.

A se demander qu’est-ce qui motiverait dans une administration normale, une telle sanction sans au préalable, la justifier par au moins une demande d’explication par ce qu’il ne s’agit pas d’une mobilité des agents ?

Malgré les interventions du Directeur des Etablissements publics de Sante, du Médecin-Chef de Région, de l’inspecteur régional du travail, du Préfet et surtout les conclusions de la rencontre autour du Gouverneur de Matam en présence du Président national de And Gueusseum, le camarade Mballo Dia Thiam, le Directeur de l’hôpital de Ourossogui campe toujours sur son refus de rétablir le camarade Secrétaire général dans ses fonctions en défiant tout le monde.

Les conséquences regrettables de son attitude sur l’offre de soins aux populations de la région de Matam sont un secret de polichinelle, elles qui n’ont rien fait, ne méritent pas un tel sort, mais l’ASAS n’a pas d’autres choix que d’en découdre avec lui pour l’équité et la justice sociales.

C’est pourquoi, And Gueusseum fustige l’attitude Directeur de l’hôpital de Ourossogui et dénonce le silence des autorités du ministère de la santé et de l’action sociale qui ont cautionné ses agissements au mépris des enjeux de santé publique dans la région et pour le pays.

L’ASAS condamne aussi l’affectation d’une camarade chef de poste de santé à Kanel pour une accusation de négligence et de non-assistance à personne en danger sur un patient qu’elle n’a pas vu, et qui a refusé une référence au centre de santé d’un autre poste de santé qui l’a reçu et exige d’être consulté à son domicile. And Gueusseum de demander la disposition légale qui oblige un ICP de faire des consultations à domicile en négligeant sur place les patients qui ont parcouru quelques fois des kilomètres pour rallier le poste de santé.

And Gueusseum compte user de tous les moyens légaux à sa disposition pour lutter contre l’arbitraire et rétablir la justice et l’équité et compte, à partir de ce jour, faire monter la lutte d’un cran.

Matam, le 27 octobre 2022

Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (ASAS)

SUTSAS-SUDTM-SAT Santé/D-CNTS Santé-SAT/CL

AND GUEUSSEUM

Le Directoire

laissez un commentaire