Ultimate magazine theme for WordPress.

Barthélémy Dias…un danger pour Macky et Sonko en 2024

0

Il n’y a plus à dire, le maire de Dakar est au cœur de l’actualité. Barthélémy Dias cristallise toutes les attentions. Depuis sa victoire éclatante aux élections locales, Dias-fils occupe une place importante dans le schéma politique. A force de gagner en puissance, il est devenu un danger pour ses amis de l’opposition. Mais aussi il fait peur au pouvoir qui cherche par tous les moyens à contenir ses assauts. Et s’il continue sur cette lancée, il deviendra une grosse équation à résoudre en 2024 pour Macky Sall et Ousmane Sonko.

L’homme n’est plus à présenter dans le landerneau politique. En l’espace de quelques temps, Barthélémy Dias a réussi à se hisser sur le haut du pavé. Au soir du 23 janvier 2022, il avait réussi à battre le puissant candidat de Benno Bokk Yakaar. Ce qui lui a ouvert les portes de la ville de Dakar. Un poste qui attribue à Barth des pouvoirs qui sont devenus dangereux pour le monde qui gravite autour de lui. Il est devenu un pouvoir à quelques mètres du Palais de la République.

Et si Barthélémy Dias a réussi à devenir aussi dangereux c’est grâce à la coalition Yewwi Askan Wi. En effet, l’homme a toujours su imprimer ses marques sur le landerneau politique. Mais pour gagner contre Abdoulaye Diouf Sarr à Dakar, il lui fallait combattre à armes égales. Ce que cette coalition lui a donné. Désormais il menace la stabilité de ses camarades, surtout le leader du Parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) Ousmane Sonko.

Yewwi Askan Wi a créé un monstre politique dénommé Barthélémy Dias. Cette coalition lui a confié la municipalité la plus stratégique du pays. Sa toute puissance, il ne la cache plus. Barth a recruté à la mairie de Dakar un ancien capitaine de gendarmerie qui en sait beaucoup sur les questions de sécurité. Et Guy Marius Sagna considéré comme la personne qui déteste le plus Macky Sall. D’ailleurs ces recrutements ont mis le locataire du palais à tel point qu’il menace de révoquer les maires qui ne respecteront pas les organigrammes types en matière de recrutement.

Un politicien aussi libre que lui est un véritable danger pour le pouvoir en place. Le maire de Dakar n’est content que s’il arrive à mettre des coups bas au «Macky». A la tête de Dakar, il est un interlocuteur direct du Président de la République. Cette position permet à Barth de forger sa propre image. A travers les actes qu’il pose, il a réussi à noyer Ousmane Sonko, du moins dans la capitale sénégalaise. Et si l’édile de Ziguinchor a tenu une conférence de presse mardi passé, c’est aussi une manière de faire un clin d’œil à son électorat à Dakar.

D’ici 2024, Barthélémy Dias aura le bagage nécessaire pour créer des problèmes à Benno Bokk Yakaar. Mais il sera en mesure de rivaliser fortement avec Ousmane Sonko. Et si le fils de Jean Paul Dias est suffisamment audacieux pour se présenter à la présidentielle, il enverra son mentor, Khalifa Sall à la retraite. Aux yeux des jeunes, Barth est plus légitime que le leader de Taxawu Sénégaal.

Ainsi Barthélemy Dias est devenu une véritable équation politique. Cet homme qui fonce dans le tas, renforce son assise. Même s’il ne le dit pas souvent, il ne crache pas sur le fauteuil présidentiel. Tous les actes qu’il pose, le rapprochent de plus en plus de ce dernier. Alors si au sein de l’opposition ou dans Benno, on le sous-estime, il fera des dégâts. Cela, Ousmane Sonko et ses partisans l’ont bien compris. Mais actuellement Barth vit sous l’ombre de Khalifa Sall. Reste juste à voir jusqu’où ce respect pour l’ancien maire de Dakar le conduira.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire