Ultimate magazine theme for WordPress.

Bokk Gis Gis mobilise à Thiès…Massaly massacre Sonko

0

La coalition Bokk Gis Gis Liggeey a fait une démonstration de force, ce mercredi à Thiès. Mouhamadou Lamine Massaly a organisé un grand meeting devant la permanence du parti de l’Union pour une nouvelle République (UNR). Ce grand rassemblement a vu la tête de liste nationale, Pape Diop, et son directeur de campagne, Habib Mbaye, se déplacer pour venir prêter main forte à leur candidat.

Prenant la parole, le président de l’Union pour une nouvelle République (UNR) a loué les qualités de Pape Diop avant de s’en prendre ouvertement au leader du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF). « Le moment est venu de tourner définitivement le dos à cette horde de malfrats regroupés autour de cette coalition qui se fait trompeusement appeler Yewwi Askan Wi. Ousmane Sonko leur tête de pont n’est qu’un vulgaire manipulateur qui excède honteusement dans le mensonge, la médisance. Tandis que ses affidés ont des relations profondes avec l’argent et le sexe », lance-t-il.

Au micro de Xibaaru, Massaly rembobine : « Leurs talents de manipulateurs, de criminels, de violeurs et de détourneurs de caisse d’avance est encore suffisamment attesté par leurs nombreuses affaires dans ce domaine. Et comme si cela ne suffisait pas, l’affaire Pape Mamadou Seck est venu corroborer toute la malfaisance de ces soi-disants responsables », dit-il avant d’inviter les sénégalais à voter massivement contre ces marchands d’illusions.

Mouhamadou Lamine Massaly a aussi porté la réplique à Ousmane Sonko qui accuse les autres coalitions de l’opposition d’être à la solde de Macky Sall. Selon le Président de l’UNR, s’il y’a un leader qui complote avec le pouvoir, c’est le maire de Ziguinchor. Selon lui, Sonko est le seul membre de l’opposition à avoir parlé avec Macky Sall trois fois. « La première fois c’était en 2019. La seconde fois que Sonko a parlé avec Macky c’était par l’intermédiaire d’un ambassadeur. Et la troisième fois que les deux hommes se sont parlés, c’était 72 heures avant que le Conseil constitutionnel ne publie les listes », révèle Massaly qui met au défi le leader de Ziguinchor de le contredire.

And Samm Jikko Yi aussi en a pris pour sa grade. Selon le Président de l’UNR, ce mouvement n’est qu’une organisation partisane au solde de Yewwi Askan Wi.

Dernier orateur à ce grand meeting, Pape Diop a hautement salué le discours tenu par Mouhamadou Lamine Massaly. Car l’ancien maire de Dakar estime que le Président de l’UNR a abordé des questions importantes dans son discours. « Les marchands d’illusion sont nombreux au Sénégal. Beaucoup de beaux parleurs sont là alors qu’ils n’ont rien fait dans ce pays. .(…) La politique doit se faire autrement. Les membres de Bokk Gis Gis Liggeey n’insulteront jamais personnes. On connaît beaucoup de choses et le jour où l’on se mettra à déballer, rien ne pourra nous arrêter », prévient Pape Diop.

Voici les images de ce grand meeting :

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire