Ce prêtre indien décapite un homme pour chasser le coronavirus

Un prêtre ivre de 70 ans a décapité un homme en sacrifice pour mettre fin à la pandémie de coronavirus après avoir fumé de la marijuana en Inde .

Sansari Ojha du temple Brahmani Devi sous le poste de police de Narasinghpur à Cuttack a coupé la tête de Saroj Kumar Pradhan, 52 ans.

Le prêtre hindou de la région de Bandhahuda à Odisha a tué l’homme pour apaiser une déesse, a-t-il affirmé.

Il a décapité Pradhan avec une hache à 1h du matin dans le sanctuaire du temple après une dispute.

Le détective Ashish Kumar Singh a déclaré qu’Ojha était très ivre à l’époque et s’est rendu à la police le même jour après avoir repris ses esprits.

Il a dit qu’Ojha a affirmé qu’il avait été ordonné par une déesse dans son rêve de sacrifier un humain afin de mettre fin à la pandémie.

Alok Ranjan Ray, officier de police de la division d’Athagarh, a déclaré: «  Le prêtre a affirmé qu’il avait vu une déesse dans son rêve et qu’on lui avait demandé de sacrifier la vie d’un humain pour mettre fin au coronavirus.

« Par conséquent, pour apaiser la déesse, il a décapité l’homme », a-t-il déclaré