Ultimate magazine theme for WordPress.

Commission nationale de recensement des votes : Déthié Fall n’a pas dit toute la vérité

0

Depuis les premières tendances des législatives 2022, M. Déthié Fall, le coordinateur national de l’intercoalition Yaw-Wallu, multiplie déclarations et accusations en dénonçant des irrégularités dans quatre départements du Nord du pays. Et plus précisément du Fouta. « À titre d’exemple, dans le département de Kanel, à la commune de Bokiladjie, lieu de vote Bambagol, au bureau de vote numéro 1, on ne voit même pas les signatures des représentants des coalitions Yaw-Wallu dans les procès verbaux » a-t-il dénoncé.

Avant-hier comme hier jeudi à la salle 4 du Tribunal de Grande Instance de Dakar, les magistrats de la Commission nationale de recensement des votes (Cnrv) ont ouvert grandement les portes et fenêtres à Diéthie Fall pour qu’il fournisse les preuves de ces « Pv » tant décriés. Au finish, il n’a rien apporté ! Et exceptionnellement dans un souci de transparence, les arbitres-magistrats de la Cour d’Appel de Dakar lui ont même permis d’ouvrir et de fouiller toutes les caisses renfermant les procès-verbaux des différents centres et bureaux de vote du Sénégal. Et toute la journée durant, renseigne une taupe du « Témoin » quotidien, Déthié Fall a bien voulu se prêter à cet exercice de fourmi.

Hélas, aucun PV frauduleux n’a été trouvé par Déthié Fall. Au contraire, l’homme a voulu faire du dilatoire ou jouer aux prolongations alors qu’il appartient à celui qui saisit un juge de déposer ses pièces à charge pour celui-ci de les confronter avec les Pv reçus et ceux de la Cena. Malheureusement, le droit de regard ou de vérification du mandataire national de l’intercoalition Yaw-Wallu a retardé la publication des résultats alors que la Commission nationale de recensement des votes (Cnrv) avait fini ses travaux depuis avant-hier mercredi.

Puisque le coordinateur Déthié Fall ne détenait aucun élément jusque-là, sa demande consistait indirectement à demander à la commission de lui fournir des preuves. Une « demande » décodée qui a fait rire ou pleurer, c’est selon, les membres de la commission nationale de recensement des votes (Cnrv). Des tentatives désespérées qui ont eu pour effet finalement de détendre l’atmosphère de la salle 4 et évacuer le stress et la fatigue des membres de la commission. Sacré Déthié !

Le Témoin

laissez un commentaire