Ultimate magazine theme for WordPress.

Côte d’Ivoire : le brouteur se fait passer pour un flic pour escroquer

Le cybercriminel appelé communément en Côte d'Ivoire "Brouteur" a été arrêté par le PLCC
0

Un ‘’brouteur’’ escroque ses victimes en se faisant passer pour la Plateforme de la Lutte contre la cybercriminalité

A la suite de multiples dénonciations, la Plateforme de la lutte contre la cybercriminalité (PLCC) a interpellé le nommé O.W.I., résident dans la ville d’Adiaké, qui avait ouvert un faux compte Facebook et un faux profil du nom de Charles Koné Aziz dans le but d’extorquer de l’argent aux honnêtes citoyens.

brouteur

Il faut avoir du culot comme le nommé O.W.I.et résident dans la ville d’Adiaké, pour escroquer d’honnêtes citoyens en se faisant passer pour la Plateforme de la lutte contre la cybercriminalité (PLCC). Cet individu âgé de 26 ans fait partie fait partie des arnaqueurs qui pullulent sur les réseaux sociaux qu’on appelle communément ‘’brouteurs’’. Courant 2021, il a ouvert un faux compte Facebook dénommé PLCC_ plateforme de lutte contre la Cybercriminalité et un faux profil du nom de Charly Koné Aziz.

Un faux compte Facebook et un profil pour prendre ses victimes à son miroir aux alouettes

Selon nos sources, ce faux compte ainsi que le faux profil susmentionné, utilisent de façon constante les informations et publications de la page officielle de la Plateforme de Lutte contre la Cybercriminalité dans le but d’extorquer de l’argent à plusieurs personnes.

Le ‘’brouteur’’ fait plusieurs victimes

Le ‘’brouteur’’ prend plaisir et collectionne ses victimes. Les plaintes et les dénonciations se multiplient. Quel est cet individu qui veut ternir l’image de la Plateforme de la lutte contre la cybercriminalité par ses agissements ? En tout cas, il faut y mettre fin. C’est pourquoi la vraie PLCC ouvre une enquête pour élucider cette affaire. Les investigations des fins limiers de ladite plateforme les conduisent à l’interpellation de O.W.I. résident à Adiaké.

« Il reconnait les faits à lui reprochés »

Les éléments de la PLCC conduisent leur vrai-faux ‘’collègue’’ dans leurs locaux sis à Cocody Danga non loin de l’Ambassade de l’Espagne. Sous le feu roulant de leurs questions, il passe à table. Autrement dit, il reconnait les faits à lui reprochés. Il déclare être le propriétaire de la page fictive et confirme avoir créé plusieurs autres faux profils. Il affirme les avoir utilisés pour soutirer de l’argent à plusieurs personnes sur la toile, leur promettant en retour la résolution de leur affaire.

Le ‘’brouteur’’ venu d’Adiaké tombe sous le coup de la loi. Car l’usurpation d’identité est une infraction réprimée en Côte d’Ivoire. Il pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne morale, escroquerie et tentative d’escroquerie au moyen d’un système d’information.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la Plateforme de la lutte contre la cybercriminalité invite toutes les personnes victimes de ces…lire la suite ici 

 

laissez un commentaire