Dépollution de la Baie de Hann : Thiaroye menace de bloquer le démarrage des travaux

Un vent de révolte plane à Thiaroye-sur-mer avec le projet de Dépollution de la Baie de Hann. Car les populations de cette localité, frustrées que l’Etat n’ait pas honoré ses engagements envers leur commune, se sont regroupées en collectif, pour annoncer leur décision de bloquer le démarrage des travaux.

«Nous disons au président de la République et aux autorités du pays, que Thiaroye-sur-mer veut des mesures d’urgence et durables par rapport à la dépollution de la baie de Hann. Sinon, nous mènerons des actions pour nous faire entendre. Ce que l’on demande est réalisable», avertit Imam Maodo Niang.

Assane Guèye, un autre notable du quartier, d’enfoncer le clou : «Nous demandons à l’Etat d’honorer ses engagements envers Thiaroye-sur-mer concernant le projet de dépollution de la baie de Hann. Faute de quoi, toute la population de Thiaroye-sur-mer se lèvera pour empêcher l’exécution du projet dans la commune ».

A propos de la pomme de discorde avec l’Etat, M. Guèye raconte que «suite au Conseil interministériel du 19 février 2002 consacré à la réhabilitation de la baie de Hann dirigé par Mame Madior Boye, alors Premier ministre, l’Etat du Sénégal avait promis la restructuration et l’assainissement de la baie de Hann dont fait partie Thiaroye-sur-mer qui s’étale sur plus de 6 km sur les 13 de la baie. Ce qui constitue un manque de considération envers notre commune; qui est le berceau de l’indépendance du Sénégal ».

Selon Assane Guèye, la Commune de Thiaroye-sur-mer souffre de beaucoup de maux, dont les plus aigus sont d’ordre environnemental et structurel. «Le projet de réhabilitation de la baie, qui a suscité beaucoup d’espoir, traîne des manquements graves tels que le traitement inégal des citoyens devant le service public, une discrimination flagrante et totalement injustifiée, un manque total de considération pour une population de plus de 60.000 habitants, un traitement arbitraire, à la limite de la décence et de l’innommable.

La population de Thiaroye-sur-mer souffre depuis plus de trente ans de multiples de problèmes dont ceux qui appellent un traitement des plus urgents. Il s’agit de l’absence d’un habitat planifié et d’une restructuration urbaine, de l’absence de système d’assainissement adéquat, du déficit d’information et de transparence au sujet du projet de dépollution de la Baie de Hann, puis du manque d’actions de RSE des entreprises implantées sur la baie et qui polluent son environnement depuis des années, d’absence totale de considération et de respect des autorités en charge du projet de dépollution de la baie de Hann, à l’égard des populations de Thiaroye-sur-mer.»

L’As