Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko, le nouveau chouchou des juges…Les magistrats se « démackyllent »

0

Ousmane Sonko est l’adversaire le plus tenace que le président Macky Sall et son régime ont connu. Le leader de l’ex parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) trouve toujours le moyen de revenir sur le terrain politique. Envoyé en prison depuis juillet 2023, il veut tout faire pour participer à l’élection présidentielle du 25 février 2024. La justice qu’il a toujours critiquée et attaquée semble être sur la voie de lui restituer ses droits civiques. Un revirement qui soulève un très grand débat sur les réseaux sociaux. De quoi ramener le maire de Ziguinchor et candidat refoulé au devant de l’actualité politique du pays.

Au Sénégal la classe politique a toujours tenté de faire passer la justice pour la propriété exclusive du chef de l’Etat et de son entourage. Des membres de la société civile et certains opposants accusaient le Président Macky Sall d’avoir cette justice à ses pieds. S’ils font une telle réflexion, c’est parce que le leader de l’opposition radicale a perdu une bonne partie de ces combats judiciaires. Une situation qui commence à changer depuis le verdict rendu par le juge Sabassy Faye de Ziguinchor. Toutes les grandes gueules ont commencé à changer d’avis sur notre justice.

sonko
La Justice Sénégalaise est-elle libérée de l’emprise du pouvoir exécutif ?

Les soutiens de Sonko reconnaissent enfin que la justice sénégalaise est toujours restée indépendante. Si la justice appartient au président Macky Sall, comme on a tenté de nous le faire croire, la situation est en train de changer. Cette justice attaquée, critiquée et insultée par les patriotes a pris une nouvelle voie. Une nouvelle génération de juges a pris fait et cause pour le maire de la capitale du Sud. Les décisions issues du Tribunal de Ziguinchor et de Dakar suffisent amplement pour s’en rendre compte. Le leader de l’ex Pastef a réussi à avoir deux victoires sur l’État.

Mais celle de Dakar pose un énorme problème. Le juge a demandé la réintégration de Ousmane Sonko sur les listes électorales. Mais il ne s’est pas limité à cela. En effet, le tribunal d’instance de Dakar a publié l’ordonnance qui a annulé la radiation du maire de Ziguinchor du fichier électoral. Le juge Ousmane Racine Thione a fait mieux que régler la question de la radiation. D’après l’analyse qui ressort de ce document, il a démontré que Sonko n’est plus un contumax. Ainsi, sa condamnation pour corruption de la jeunesse est anéantie. Ce document, depuis sa publication, crée une polémique sur les réseaux.

Mais cette décision du juge risque de rejoindre celle de son camarade. Ousmane Racine Thione a outrepassé ses prérogatives dans cette affaire en se basant sur le fait que le condamné s’est constitué prisonnier et qu’il a fait un non acquiescement. Du moment que le concerné a été placé sous mandat de dépôt pour des délits autres de l’affaire de corruption de jeunesse, il ne peut plus se constituer prisonnier et que la décision est toujours en vigueur. Par ailleurs, le non acquiescement n’existe pas. Et la Cour suprême va dire le droit s’il est saisi. Par conséquent, ce document n’aura aucune incidence sur la situation de Sonko.

sonko
Sonko peut compter sur les magistrats de nouvelle génération

Le juge Thione l’oublie sans doute, mais il a été saisi uniquement dans le but de dire si Sonko devait être réintégré sur les listes électorales ou non. Personne ne lui a demandé de s’exprimer sur la condamnation du maire de Ziguinchor. Ce qui émet des doutes sur l’impartialité de  l’ordonnance qu’il a publiée. Comme quoi, cette nouvelle génération de juge est trop dans le sensationnel. Et pourtant les décisions qu’ils prennent ne choquent pas les mêmes personnes qui ont toujours accusé le pouvoir de poser un genou sur certains dossiers judiciaires. Le temps de la politique ne devrait pas être celui de la justice.

La justice doit éviter le piège des hommes politiques. Depuis l’avènement de Ousmane Sonko, elle subit de sacrés coups. Ce qu’on a refusé au régime, il serait hors de question de l’accepter pour un leader en disgrâce. Toutes les décisions de justice doivent se limiter exclusivement au droit. Et non pour tenter de sauver le PROS (Président Ousmane Sonko), l’homme qui a toujours attaqué et insulté les magistrats et le système judiciaire. Les sénégalais veulent une justice équitable. Et non une justice aux ordres.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra