Ultimate magazine theme for WordPress.

Diomaye, Habib sy et Cheikh Tidiane Dieye…les failles de la stratégie de Sonko

0

L’ex parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) a réussi à se glisser dans la présidentielle. Les camarades de Ousmane Sonko seront dans la course du 25 février 2024. Ils ont trois (3) outsiders dans la course. Il s’agit de Bassirou Diomaye Faye, Habib Sy et Cheikh Tidiane Dieye. Ce trio devra poursuivre le fameux «projet» du maire de Ziguinchor. Malheureusement, le leader de l’opposition radicale s’est perdu dans son calcul. Il se retrouve face à un choix très critique pour lui et pour son parti dissous.

sonko

Ousmane Sonko a remporté une manche dans le combat qui l’oppose à l’État. Sa candidature rejetée, le leader de l’ex Pastef peut compter sur Bassirou Diomaye Faye (BDF) pour prendre sa place. Le numéro deux (2) du parti dissous a passé tous les tests du Conseil constitutionnel. Mais il ne sera pas seul dans la course. Deux (2) autres proches du maire de Ziguinchor sont aussi à fond dans la course. Habib Sy et Cheikh Tidiane Dieye sont passés. Une stratégie qui devait permettre que ce parti ait, au moins, un participant dans la course.

La suite de la stratégie du PROS (Président Ousmane Sonko) risque de créer un gros problème au sein des alliés. Faire concourir les trois (3) candidats dans la même élection serait une grosse bêtise. Cela va favoriser la dispersion des voix. Ce parti a toujours réussi à se hisser au sommet grâce aux consignes de vote de Sonko. Avec ce trio dans la course, le vote des Patriotes ne pourra pas être concentré sur une seule personne. Certains vont voter pour Diomaye considéré comme le choix légitime de Sonko. « Diomaye moy Sonko » (Diomaye égale Sonko), c’est leur slogan de guerre.

sonko

D’autres vont voter Cheikh Tidiane Dieye. Même s’il ne pèse pas grand chose sur l’échiquier politique, il a la confiance des partisans de Ousmane Sonko. Leader du mouvement Avenir Sénégal Bi Ñu Bëgg, il s’est toujours montré fidèle au maire de Ziguinchor. Il a même dissous son mouvement au sein de l’ex Pastef. Une loyauté qui a payé. S’il est dans la course, il pourra compter sur le vote de certains patriotes. Ce qui ne fera qu’arranger davantage le candidat de Benno Bokk Yakaar. Malgré tout ce qui se dit, Amadou Ba peut compter sur le bloc soudé de la mouvance présidentielle.

Troisième et dernier candidat, Habib Sy a vu ses efforts récompensés. C’est grâce aux députés du parti dissous qu’il s’est lancé dans la course présidentielle. Un choix contesté par de nombreux membres de ce parti. Cette situation place Ousmane Sonko au cœur d’un gros dilemme. Pour maintenir intact l’électorat de l’ex Pastef, le patriote en chef a besoin de centraliser les votes autour d’un seul candidat. Mais il ne pourra pas le faire sans risquer de frustrer les recalés. Rien ne dit que les autres, qui sont déjà à fond dans la présidentielle, vont accepter la décision de Sonko.

Ce choix est loin d’être évident. Habib Sy et Cheikh Tidiane Dieye avaient annoncé qu’ils retireraient leur candidature si Ousmane Sonko passait. Tel n’étant pas le cas, rien ne dit qu’ils vont se ranger pour Bassirou Diomaye Faye. D’autant plus que cet outsiders est en prison et n’est pas encore jugé. Si le maire de Ziguinchor s’aventure à retirer ces deux (2) remplaçants, il peut être sûr d’avoir une très grosse surprise. Si BDF est handicapé par sa situation de prisonnier, Sonko pourra toujours compter sur ses deux nouveaux outsiders. Non seulement ils pourront battre campagne pour lui. Mais ils pourront continuer le «projet» avec l’aide des patriotes.

sonko
Habib Sy

Mais Habib Sy reste une véritable équation parmi ces trois (3). Il est loin du type des profils soutenus par les patriotes. Ancien compagnon du président Abdoulaye Wade, il est un élément clé du système. Et rien ne dit qu’il fera libérer Ousmane Sonko s’il est élu. Quoiqu’il en soit, le patriote en chef est face à un dilemme cornélien. Alors il avance avec prudence pour ne pas perdre ses atouts.

Actuellement, l’ex Pastef a trois (3) candidats télécommandés par Sonko depuis sa cellule. Ils ont tous déposé le spécimen de leur bulletin. Un avantage pour Amadou Ba qui fait face à un groupe «divisé». 2024 nous réserve encore de grosses surprises.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra