Discours du 4 avril : Macky Sall passe à côté et joue encore avec les jeunes

Avec le Président de la République Macky Sall, les Sénégalais demeurent à présent convaincus qu’il y a toujours du réchauffé. Avant même qu’il ne soit élu à la tête de ce pays en 2012, alors qu’il briguait le suffrage universel, c’est lui le Président de la République Macky Sall qui promettait des centaines de milliers d’emplois aux jeunes. 500.000 emplois que personne n’a jamais vu venir. Une fois, se trouvant élu à la tête de ce pays, ensuite réélu en 2019, la jeunesse sénégalaise se montre toujours désespérée.

Les jeunes ont perdu toute confiance en ce régime. Ils sont des milliers à affronter la mer en empruntant des pirogues rien que pour se rendre clandestinement en Europe où ils pensent trouver l’Eldorado. L’espoir se trouve en Europe pour eux, au prix de perdre leur vie. La jeunesse était confiante en élisant le Président de la République Macky Sall, né après l’indépendance en 1960, qui a étudié au Sénégal au sein du public avant de devenir ce qu’il est, donc connaissant mieux les souffrances de la population. Macky Sall se trouve être une déception pour une partie de la population. Voilà pourquoi d’ailleurs, le peuple sénégalais vient de s’exprimer violemment à travers les manifestations qui viennent de se dérouler.

Le Président de la République Macky Sall n’a comme pas retenu la leçon. Il avait déjà adressé un discours au peuple sénégalais à la suite des évènements sanglants qui se sont tenus pour dire avoir compris son message. Il n’en est rien. Macky Sall prend du vieux pour créer du neuf. La preuve, son message qu’il a adressé à la nation à la veille de ce 4 avril. Rien de nouveau dans son message.

Lors de son discours à la nation à l’occasion de la commémoration de l’Indépendance du Sénégal, le Président de la République a encore joué avec la jeunesse. Macky Sall joue même avec le feu, en pensant que la jeunesse peut se montrer si naïve et le croire sur mots après tant de promesses qui ont aiguisé ses appétits, affamée qu’elle est de trouver du travail et de stabilité.

Parfois, on a comme l’impression que le Président de la République Macky Sall se refuse à revoir sa propre copie. Quoi de neuf ? Il dit vouloir créer des « pôles emploi et entreprenariat pour les jeunes et les femmes ». Très bien. Mais avec des démembrements des agences déjà existantes et inefficaces comme la DER/FJ, L’ANPEJ, L’ADPME, LE FONGIP. Des agences qui existent depuis fort longtemps et n’ont jamais intéressé les jeunes.

La DER/FJ est pire qu’une banque usurière, l’ANPEJ, une agence de recrutement de jeunes de l’APR, L’ADPME, un conglomérat de GIE et le FONGIP est un parking pour les cadres de l’APR.

Le président de la République Macky Sall se doit bien de le reconnaître. Encore une fois, il est passé à côté de son sujet. Il n’a pas touché les problèmes fondamentaux. Les maux, ce sont les personnes qui détournent ces agences de leurs objectifs et les ministres qui politisent leurs départements, comme celui de la Jeunesse.

Le président de la République Macky Sall joue avec les jeunes car il ne change rien, laisse tout en place et déclare que tout va changer. Mais comment ? On n’a comme l’impression que le Président veut continuer toujours à jouer avec le feu, malgré le signal qui lui a été envoyé dernièrement par le peuple. C’est comme s’il est devenu dépassé par les évènements et n’a que des mots pour amadouer les jeunes. Mais ils sont déjà devenus habitués aux promesses mirobolantes de Macky Sall.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire