Ultimate magazine theme for WordPress.

Dooleel PIT-Sénégal exige un débat sérieux au sein du parti

0

Vivement le débat !

Par la note d’information datée du 6 mai 2021, le porte-parole du Parti Dooleel PIT-Sénégal a porté à la connaissance des militants qu’à la réunion du 24 avril 2021, le Secrétariat du Comité central a retenu de convoquer le Bureau Politique (BP) et le Comité Central (CC) respectivement les samedi 22 et dimanche 23 mai 2021 à 9 h.

Selon le porte-parole du Parti il s’agira au cours de ces sessions : « de réfléchir sur les questions suivantes :  Situation nationale ; Elections territoriales ; Questions d’organisation et de vie interne du Parti ; Tenue du prochain Congrès. » Il ajoutait que « le Secrétariat invite chaque Coordination du Parti à engager la réflexion nécessaire sur ces sujets, en convoquant une rencontre dédiée. Il est souhaitable que les rapports sanctionnant lesdites rencontres soient transmis en amont des instances indiquées. »

Le Comité pour la plate-forme de Réflexions « Dooleel PIT-Sénégal ngir defaraat reewmi » (CPR) prend acte de cette note d’information. Pour avoir constamment attiré l’attention du Secrétariat sur la léthargie des instances du Parti, le CPR accueille avec satisfaction la convocation des instances de direction que sont le BP et le CC.

Toutefois, le Comité regrette que le Secrétariat n’ait pas jugé opportun de préparer des documents introductifs aux thèmes qui doivent être débattus au cours de ces réunions. De même, le Comité s’étonne que le Secrétariat qui est informé de l’atonie de la majorité des Coordinations ne prenne aucune disposition pour s’assurer que sa demande de discussions à la base soit effective.

Le Comité pour la plate-forme de Réflexions « Dooleel PIT-Sénégal ngir defaraat reewmi » (CPR) rappelle sa revendication d’un débat de fond et avisé au sein du Parti. Les émeutes février-mars 2021( les pires de l’histoire du Sénégal contemporain), la situation socio-économique extrêmement préoccupante du pays, le contexte international de tension au Sahel central, au Moyen-Orient, etc. rendent incontournable cette exigence.

Le Comité pour la plate-forme de Réflexions « Dooleel PIT-Sénégal ngir defaraat reewmi » (CPR) demande aux militants et aux membres des instances de direction notamment le BP et le CC d’endosser sa proposition de Concertation nationale délibérative (CND) des forces vives seule à même de réunir les Sénégalais autour de l’essentiel pour affronter, avec quelques chances de succès, les défis qui se profilent à l’horizon. Face à l’impasse à laquelle le pouvoir a conduit le pays, la CND est une exigence démocratique et sociale.

En résonnance avec le Mémorandum du 3 décembre 2021, le Comité pour la plate-forme de Réflexions « Dooleel PIT-Sénégal ngir defaraat reewmi » (CPR) réitère son ancrage au sein du PIT-Sénégal et rappelle que sa démarche vise à « travailler avec l’ensemble des militants et sympathisants à faire du Parti une force de changement et de progrès dans le pays. » Notre démarche vise à réenraciner le PIT-Sénégal dans le camp du travail, du progrès et de la justice sociale. Nous aspirons à travailler pour un Parti au service des masses populaires, de l’indépendance nationale dans un monde plus juste.

En conséquence, le Comité pour la plate-forme de Réflexions “Dooleel PIT-Sénégal ngir defaraat reewmi” (CPR) exhorte de nouveau le Secrétariat du Comité central à créer les conditions d’un débat serein, sérieux, avisé et de fond sur l’ensemble des défis qui interpellent le Parti. Ce qui est proposé dans la note d’information du porte-parole du Parti ne va nullement dans le sens de ces exigences. Nous estimons qu’il est temps de changer de paradigme pour répondre à la demande de débats des militants et sympathisants du PIT-Sénégal.

Thiaroye-sur-mer, le 16 mai 2021

Dooleel PIT-Sénégal ngir defaraat reewmi

Laisser un commentaire