Ultimate magazine theme for WordPress.

Côte d’Ivoire : un élève de 3ème se tranche la gorge…avec le couteau de cuisine

0

Sikensi : un élève de 3ème se tranche la gorge au domicile familial à Badasso, ses parents interpellés

Kadjo N’guessan Hyppolite, élève en classe de 3ème 3 au Collège Kraffa Adagra de Sikensi s’est tranché la gorge avec un couteau de cuisine, le dimanche 22 janvier 2023, au domicile familial à Badasso (Sikensi).

Le village de Badasso situé dans la commune de Sikensi, dans la Région de l’Agnéby-Tiassa, est secoué par une affaire de suicide depuis le dimanche 22 janvier 2023. En effet, Kadjo N’guessan Hyppolite, élève en classe de 3ème 3 au Collège Kraffa Adagra de Sikensi, s’est donné la mort en se tranchant la gorge avec un couteau de cuisine dans sa chambre, au domicile familial.

Plusieurs versions se bousculent…

Selon une première version, le jour des faits, aux environs de 5 heure du matin, le père de la victime qui était sorti pour des besoins naturels aurait vu son fils en train de lire une bible dans la cour. C’est plus tard, à son réveil, aux environs de 7 heures qu’il aurait vu du sang couler sous la porte de la chambre de son fils…

Une seconde version fait savoir qu’aux environs de 7 heures, une visiteuse serait arrivée dans la cour et aurait vu l’élève sortir la tête de la fenêtre pour, sans doute, s’assurer qu’il n’y avait aucune présence humaine pouvant le contrarier dans son entreprise suicidaire. Selon cette même version, la visiteuse avait entendu le bruit d’un objet en fer (certainement le couteau de cuisine) contre le sol dans la chambre de l’élève.

Un mystère entoure la mort de l’élève Kadjo N’guessan Hyppolite

A en croire nos sources, l’élève aurait pris soin de fermer sa porte puisque la clé aurait été trouvée à l’intérieur de la chambre de la victime. Les images de la scène sont choquantes.

Selon Sikensi TV, en attendant le résultat de l’enquête ouverte, une jeune fille tombée en transe après le décès de Kadjo N’guessan Hyppolite a laissé entendre que la mort de ce dernier était liée à la sorcellerie. Mais quel (s) sorcier (s) ou sorcière (s) aurait intérêt à ce que le jeune élève disparaisse définitivement ?

Pour l’heure, on n’en sait rien. Sauf que selon l’AIP, le père de la victime et trois membres de la famille ont été arrêtés par les éléments du commissariat de police de Sikensi pour nécessité d’enquête.

Source Linfodrome

laissez un commentaire