Gel de la dette…la Banque Mondiale et le FMI sur les traces de Macky

Après l’appel à l’annulation de la dette publique africaine et au réaménagement de la dette privée du continent par le président Macky Sall dans son édito du 08 avril, La Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont appelé ce jeudi les créanciers à un « gel de la dette » des pays africains afin de libérer de l’argent pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance.

La Banque mondiale prévoit que l’Afrique subsaharienne entrera en récession pour la première fois depuis un quart de siècle, car la pandémie de Covid-19 perturbe les économies.

Selon l’institution financière mondiale, l’économie de la région pourrait se contracter de 2,1 % pour atteindre -5,1 % cette année.

L’épidémie s’est propagée à 52 pays du continent qui, au total, ont signalé 10 250 cas confirmés et 492 décès.

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international appellent les créanciers à un « gel de la dette » afin de libérer de l’argent pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance.

L’Afrique a été l’une des dernières à être touchée par la crise du Covid-19, et la réponse de la plupart des pays a été rapide et ferme, matérialisé notamment par la fermeture des frontières, confinement et mise en quarantaine des voyageurs.

Source BBC Afrique