Lass Badiane : « il y a des patrons de presse pires que la Covid 19.

Lass Badiane, de l'APR Grand yoff

Un Manager doit savoir que lorsqu’une bonne pratique de gestion des ressources humaines est mise en place, elle exerce un impact positif sur la performance de l’entreprise. Vos employés plutôt vos partenaires ont des ressources qu’il faut valoriser. Nous avons constaté que beaucoup de médias sénégalais n’ont pas de modèle économique solide. Plusieurs groupes de pression pullulent et non des groupes de presse!

Qu’est-ce ce qui l’explique ?

Avons-nous des chasseurs de primes plutôt que des entrepreneurs visionnaires ?

La presse du Sénégal est la plus ancienne de l’Afrique de l’Ouest francophone me dit-on. Pourquoi avons-nous accusé un tel retard et cette dégénérescence ?

La précarité qui sévit dans les médias sénégalais conduit à des dérives que sont la corruption de l’élite politicienne et des abus sexuels, abus d’autorité, chantage…que subissent beaucoup de femmes vis à vis de leur supérieur hiérarchique…

Des médias se sont transformés en agence de communication aux profits d’intérêts financiers et politiques.

On se croirait dans la forêt du Bois de Boulogne.

La presse sénégalaise pâtit de la faible intensité de notre culture démocratique qui fait que nous nous retrouvons aujourd’hui avec certains propriétaires de médias qui sont en lien de clientèle avec les hommes de pouvoir et en conflits d’intérêts potentiels avec les métiers de l’info.

Des journalistes n’ont plus cette stabilité dans leur entreprise. Ce qui les conduit à transhumer dans des prairies plus vertes.

La responsabilité d’un patron de presse est de mettre dans de bonnes conditions ses employés d’abord,avant de procéder à des débauchages tous azimuts.

Le journalisme authentique n’est « ni animé par les intérêts personnels, ni vendu à ceux des autres, ni stratège sournois, ni benêt ni manipulé » d’après Daniel Cornu. C’est cette responsabilité que chaque entreprise de presse doit endosser pleinement.

Au Sénégal, nous avons les meilleurs journalistes en Afrique, mais nous avons certains patrons de presse pires que la Covid 19.

LASS BADIANE

DG LASS PRODUCTIONS

GÉRANT/ASSOCIÉ MEDIAPART SÉNÉGAL