Ultimate magazine theme for WordPress.

Karim Wade…un menteur qui crie « au corrompu » : il doit être poursuivi pour

0

Au Sénégal, c’est devenu une habitude ! Un voleur qui crie au voleur, un diable qui se prend pour un curé ou encore le « Dajjal » qui se fait passer pour le Messie. Karim Wade, celui-là même qui a menti sur sa nationalité, accuse des Magistrats. Comment un candidat, accusé de parjure et absent du Sénégal pendant 8 longues années, a réussi à faire accuser des hauts magistrats en demandant une enquête parlementaire sur une « Corruption présumée au Conseil constitutionnel »…C’est le monde à l’envers ! Le parjure de Karim Wade est étouffé et la corruption « imaginaire » des juges mise en exergue. Cela ne doit pas rester impuni…

En l’espace d’une matinée, Karim Wade, le candidat de Wallu a réussi à mettre le doute sur l’honorabilité des 7 sages du Conseil Constitutionnel qui viennent d’invalider sa candidature à la présidentielle du 25 février prochain. Karim Wade qui a menti au moment du dépôt de sa candidature sur sa double nationalité, s’en prend aux magistrats. C’est le monde à l’envers.

karim Wade

Il a fait passer les 7 sages pour des corrompus. Mais la question qu’il faut se poser, c’est qui a corrompu qui ? Des personnes ont-elles corrompu les juges pour invalider la candidature de Karim Wade ? Pourquoi exceptionnellement celle de Karim alors qu’il n’est même pas le favori de la présidentielle ? Karim Wade parle d’un complot contre sa personne. Pourquoi lui uniquement ?

D’un autre côté certains portent d’autres accusations qui ne concernent même pas les 7 sages. On parle de 50 mille parrainages vendus à 4 millions, des informaticiens (lesquels ?) facturant 8 millions ou un candidat avec une nationalité autre validé. Les parrainages vendus ou les factures des informaticiens ne concernent guère les 7 sages. Et pour le candidat avec une nationalité autre validé…Si personne n’a déposé un recours contre ce candidat, les 7 sages ne sauraient statuer dessus. Pour le cas Karim Wade, un recours a été déposé par Thierno Alassane Sall.

karim

Il faut arrêter de jeter l’opprobre sur nos 7 sages. Toutes ces élucubrations dans la presse sont des manipulations de Karim Wade qui devrait être poursuivi pour parjures et pour avoir jeté le discrédit, publiquement par actes, paroles, écrits ou images de toute nature, sur un acte ou une décision juridictionnelle, dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice ou à son indépendance.

Karim Wade agit comme Ousmane Sonko en essayant de jeter le discrédit sur les institutions de la République, notamment la justice. Pourtant, il est le seul responsable de ce qui lui est arrivé. On peut dire que l’Etat a tout fait pour lui baliser la voie afin qu’il soit candidat à cette élection. Karim Wade a bénéficié d’une loi réhabilitant les délits pour lesquels il était poursuivi. Au lieu de se contenter de cela, il a voulu exiger la réouverture de son procès pour être totalement blanchi.

Cette manœuvre renseigne que Karim Wade n’était pas prêt à participer à l’élection présidentielle. Et cela s’est confirmé lors du dépôt de sa candidature en mentant sur sa double nationalité. Karim Wade a fait tout ça parce qu’il ne comptait pas revenir au Sénégal pour battre campagne. Il préfère son exil doré au Qatar plutôt que de dépenser ses sous pour battre campagne à une élection présidentielle dont il est sûr qu’il ne peut pas la remporter.

Au lieu de dire la vérité aux militants du PDS, Karim Wade tente de discréditer le Conseil constitutionnel. Ce qui est la preuve de sa mauvaise foi. Un mandat d’arrêt international doit être lancé contre lui, car c’est une offense à la justice qu’il fait. Et les autorités doivent réagir.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra